Aller au contenu
Santé mentale

Un policier souhaite "le principe de Maureen"

Un policier souhaite "le principe de Maureen"
Les funérailles civiques de la policière Maureen Breau ont été célébrées il y a deux semaines / Photo: Cogeco nouvelles

Un mois après le drame qui a coûté la vie à la policière Maureen Breau à Louiseville, un policier de la Sûreté du Québec déplore que le sujet soit déjà relégué aux oubliettes. 

Maureen Breau a été assassinée par un homme qui avait été déclaré 5 fois non criminellement responsable d'actes violents, en raison de troubles mentaux. 

Le policier s'est confié sous le couvert de l'anonymat à la journaliste Isabelle Hachey, à La Presse. Selon lui, l'indignation populaire qui a suivi la mort de la policière s'est déjà calmée.

Le policier va plus loin: il affirme que des personnes atteintes de troubles mentaux seront probablement abattues par des policiers. 

Aujourd'hui, la pétition pour la mise en place de mesures visant à encadrer les personnes potentiellement violentes dont l'état mental est perturbé a été signée par plus de 18 000 personnes sur le site de l'Assemblée nationale. 

0:00
3:28
Abonnez-vous à l’infolettre du 106.9 Mauricie!Abonnez-vous à l’infolettre du 106.9 Mauricie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Vous aimerez aussi

Plus avec Alexis Samson

Des dindes noires sèment la panique à Louiseville, le maire furieux
Déboires de Culture Shawinigan : un rapport qui confirme ce qu'on craignait
Cotiser à ses REER juste avant la date limite : bonne ou mauvaise idée ?
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
En direct
En ondes jusqu’à