Aller au contenu
De Paul Arcand à Patrick Lagacé

«Il faut que tu restes le même gars que tu es» -Paul Arcand

«Il faut que tu restes le même gars que tu es» -Paul Arcand
Paul Arcand / Cogeco Média

Pour cette dernière de Patrick Lagacé à l'émission Le Québec maintenant, Catherine Beauchamp a invité le Roi des ondes, Paul Arcand.

Au fait, comment s'est passée cette première semaine de vacances sans devoir se lever le matin pour Paul Arcand?

«Je m'ajuste. Je suis en sevrage. Le chien se demande encore ce que je fais ici...», dit-il.

Catherine Beauchamp demande ensuite à Paul Arcand - qui a toujours refusé de jouer à la belle-mère avec Patrick Lagacé - de parler de «l'hygiène de vie» - prendre un verre ou pas, à quelle heure se coucher -  quand on se lève à 3 heures du matin.

«D'abord, c'est une façon détournée de me demander de jouer les belles-mères. Ça sent la trappe...» (fou rire en ondes).

«Je n'ai pas de conseil à donner. Je pense qu'il faut juste aimer ce qu'on fait. Puis, je sais que Patrick aime ce qu'il fait. Ça fait longtemps que Patrick et moi on parle de radio. Je me souviens quand il est venu chez moi, puis il se demandait: ''Penses-tu que je devrais faire ça?'' Ce qui s'est dit, ça reste entre nous et ça nous appartient. On se voit souvent, et puis, on placote de plein de choses. Et tu sais, dans le fond, il n'y a pas de défi. Le défi, ou appelle ça les règles de base, c'est d'avoir un peu de discipline.»

«Mais surtout (Patrick), je te dirais d'être à l'écoute de ta gang, d'être de bonne humeur, de créer un état d'esprit qui fait que, comme disait Alain Crête, on est payé pour se lever, puis après ça, on a du plaisir. Je pense que c'est un marathon, mais c'est un marathon agréable et plaisant. Et après ça, si tu veux prendre un verre de vin le mardi soir, tu as le droit...»

«Essentiellement, il faut que tu restes le même gars que tu es. C'est-à-dire qu'il ne faut pas que tu te laisses distraire, parce que tu vas en avoir de la distraction. Puis, tu sais, on n'est pas des chanteurs de charme. On n'est pas là pour se faire aimer. On est là pour faire un travail qu'on aime. On est privilégié de le faire. On est là pour s'amuser, puis en même temps, informer, puis être capable de marier tout ça.»

Autres constats de Paul Arcand

  • «Plus la semaine avance, plus tu te couches tard»
  • «Le vendredi, tu n'es pas trop intéressant dans les soupers de groupe»

On écoute Paul Arcand et Patrick Lagacé...

Abonnez-vous à l’infolettre du 106.9 Mauricie!Abonnez-vous à l’infolettre du 106.9 Mauricie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

L'avenir du tennis à Montréal est-il en péril?
«Il faut avoir la capacité de s'indigner»- Paul Arcand
Les ratés du Grand Prix: «En termes d'image, ça n'a pas été un gros succès»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Rivard au 106,9
En direct
En ondes jusqu’à 18:00