Aller au contenu

Des policiers menacés de mort par un individu constamment remis en liberté

Des policiers menacés de mort par un individu constamment remis en liberté
C'est à Louiseville que la policière Maureen Breau a été assassinée, le 27 mars dernier / Photo: Cogeco nouvelles

Un homme de Saint-Barnabé a été arrêt vendredi dernier, après avoir proféré des menaces de mort envers des policiers du poste de la SQ de Louiseville. 

C'est à ce poste que travaillait Maureen Breau, tuée lors d'une opération impliquant un individu à l'état mental perturbé. 

La situation survenue vendredi est semblable à celle du mois de mars dernier. Maxime Bourassa avait un état mental perturbé et présentait un potentiel de violence. 

L'homme de 36 ans avait déjà eu des démêlés avec la police en 2022. 

Pour le président de l'Association des policiers et policières du Québec, Jacques Painchaud, la situation est difficile à accepter. 

Abonnez-vous à l’infolettre du 106.9 Mauricie!Abonnez-vous à l’infolettre du 106.9 Mauricie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Alexis Samson

Cotiser à ses REER : bonne ou mauvaise idée ?
Des dindes noires sèment la panique à Louiseville
Un délateur et les coulisses du crime : ''Mauricie Boucher... c'est un cave!''

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
L'effet Normandeau
En direct
En ondes jusqu’à 12:00