• Accueil
  • Les négociations sont entamées entre le CF Montréal et le clan Camacho
98.5 Sports

Les négociations sont entamées entre le CF Montréal et le clan Camacho

Les négociations sont entamées entre le CF Montréal et le clan Camacho
Rudy Camacho
Photo : Michael Reaves/Getty Images

Rudy Camacho a connu des hauts et des bas depuis son arrivée à Montréal. Mais force est d’admettre que cette saison est la meilleure des quatre campagnes passées dans la métropole québécoise.

La semaine dernière, il a marqué le but égalisateur à Orlando, dans un match colossal de sa part. Il a même été nommé sur l’équipe d’étoiles de la semaine en MLS.

Plus que jamais, il est devenu un leader dans cette équipe, autant sur le terrain qu’à l’extérieur. Plusieurs jeunes joueurs ont témoigné leur appréciation pour le vétéran, qui joue un rôle de grand frère pour eux. 

Le CF Montréal a une décision importante à prendre à son sujet : son meilleur défenseur a un contrat qui arrivera à échéance à la fin de cette saison et son départ laisserait un trou béant dans la charnière centrale.

Le hic, c’est que lorsque Camacho a signé son contrat, c’est Rémi Garde qui avait le contrôle du portefeuille. Ne connaissant pas véritablement le fonctionnement du plafond salarial, le Français lui avait offert un ahurissant contrat de 3,4 M$ pour 4 ans. Cette saison Camacho touche un salaire de 851 000 $.

Une offre de contrat à la baisse

Selon les informations obtenues par le 98.5 Sports, Camacho s’est récemment fait offrir par le club montréalais un contrat de deux ans d’une valeur avoisinant les 500 000 $ par saison. Une offre qui, pour l’instant, n’a pas été acceptée par le clan Camacho.

Lorsque contacté, son agent Farid Adjaoud n’a pas mentionné de montant, mais a avoué que l’offre était en deçà des attentes.

 

« Rudy a connu quelques années difficiles à cause d’un médicament qui affectait ses performances, mais aujourd’hui nous sommes tous en mesure de dire que Rudy joue comme un des meilleurs défenseurs centraux de la MLS. Selon moi, il rend des joueurs comme Zachary Brault-Guillard, Kiki Struna, Joël Waterman et Kamal Miller meilleurs autour de lui. »

Difficile de dire le contraire. Avec Camacho comme général en défensive, les choses se sont drôlement bien replacées cette saison pour le CFM.

« Je pense que le fait que Wilfried Nancy lui ait donné ce rôle fait toute la différence. Camacho est un leader-né. C’est lui le patron en arrière et je ne suis pas surpris du rendement défensif du club depuis que Rudy a obtenu la confiance de l’entraineur. Rudy, il est comme ça. Je le connais depuis qu’il est tout jeune, il a toujours été comme ça. »

Adjaoud se demande alors pourquoi le club lui fait une offre à la baisse.

« Rudy a 30 ans et il arrive à un point important de sa carrière. Il adore Montréal, il veut continuer à y jouer, mais le club doit aussi nous le démontrer. Nous ne sommes pas ici pour faire sauter la banque, mais simplement obtenir ce qui est juste. »

Malgré les nombreux changements au sein du personnel, Camacho a été un des seuls joueurs qui est demeuré en place depuis quatre ans.

Camacho avec Équipe Canada?

Ce n’est pas un secret, Camacho cherche depuis des années à obtenir sa citoyenneté canadienne. Or, il n’a toujours pas réussi à l'obtenir après quatre ans.

C’est un point important qui ajoute à la complexité du dossier.

« Je sais que le sélectionneur canadien (John Herdman) l’a à l’œil. Une raison de plus pour le CF Montréal de vouloir le garder. Bien franchement, je ne comprends pas ce qui fait que ce soit aussi long. On parle ici d’un bon citoyen, qui a fait tout ce qu’il avait à faire pour obtenir ses papiers... Pourtant, ça traine. Il a des enfants qui vont à l’école ici. Il a même un enfant né à Montréal. Je ne comprends pas. »

Une place en sélection canadienne ferait assurément augmenter la valeur marchande du joueur.

Il reste encore un bon mois à la saison MLS, mais Camacho aura bientôt besoin de savoir sur quel pied danser, car un changement d’équipe voudra aussi dire le déracinement de sa famille cet hiver.

« Les négociations se passent cordialement. Ç’a toujours été comme ça, même à l’époque où ils désiraient trouver un accord pour un départ. Ça demeure professionnel, c’est juste que pour le moment nous ne nous entendons pas. » 

Selon nos informations, le CFM n’aurait pas l’intention de bonifier l’offre déposée.

Lorsque rejoint, les dirigeants de l'équipe ont préféré ne pas commenter le dossier.

Musique
En direct de 18:00 à 00:00
0
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.