• Accueil
  • Une défaite sans appel des Canadiens face aux Sabres
98.5 Sports
Revers de 5-1

Une défaite sans appel des Canadiens face aux Sabres

Une défaite sans appel des Canadiens face aux Sabres
Kevin Hoffman/Getty Images

Au lendemain d’une courte défaite à Toronto, les Canadiens de Montréal ont encaissé une défaite sans appel à Buffalo, jeudi, s’inclinant 5-1 contre les Sabres.

Comme Jonathan Drouin la veille, Chris Wideman (1er) a sauvé l’honneur du Tricolore (0-2-0, 0 points) qui a ainsi évité le blanchissage.

Kyle Okposo (1er), Zemgus Girgensons (1er), Victor Olofsson (1er), Anders Bjork (1er) et Tage Thompson (1er) ont inscrit les buts des vainqueurs, trois d’entre eux en supériorité numérique.

À l’opposé des Sabres (1-0-0, 2 points), les Canadiens ont été incapables de marquer un but en avantage d’un homme, que à soit à 5 contre 4 ou à 5 contre 3. Le Tricolore présente une fiche de 0 en 8 en supériorité numérique après deux rencontres cette saison.

Histoire de provoquer une étincelle, l’entraîneur Dominique Ducharme a modifié ses trios - sauf celui de Christian Dvorak -, mais sans succès. Les joueurs des Sabres ont dominé ceux des Canadiens pour ce qui est de l’effort et du désir d’être les premiers sur la rondelle.

Le Québécois Samuel Montembeault a subi la défaite à son premier match dans l’uniforme Bleu-Blanc-Rouge. Il a fait face à 36 tirs. Le vétéran Craig Anderson, 40 ans, a repoussé 30 rondelles devant le filet des Sabres.

Les Canadiens disputeront leur match d’ouverture samedi soir, au Centre Bell, face aux Rangers de New York.

Les Sabres en avance

Les Sabres ont dominé les premières minutes de jeu, ils ont eu le meilleur dans la colonne des tirs au but et ils ont été les premiers à faire mouche lorsque Kyle Okposo a touché la cible lors d'un avantage numérique à 6:40.

L'inverse n'a pas été vrai, les Canadiens n'arrvivant pas à créer l'égalité quelques minutes plus tard lors d'une pénalité à Rasmus Dahlin.

Les Sabres ont doublé leur avance avec moins de trois minutes à faire à l'engagement quand un tir de la pointe de Collin Miller a été dévié devant le filet des Canadiens par Zemgus Girgensons avant de déjouer Montembeault.

Incapables de marquer

Le Tricolore a vu les Sabres écoper de deux pénalités consécutives en période médiane, l'une chevauchant l'autre de 26 secondes. Mais même avec 3 minutes et 34 secondes en avantage numérique - dont 26 secondes à 5 contre 3 -, les hommes de Domnique Ducharme, qui ont eu leurs chances, ont été incapables de trouver le fond du filet.

L'entraîneur a modifié ses trios par la suite et cela a semblé être payant. Chris Wideman a profité du bon travail en échec avant du quatrième trio des Canadiens avec Joel Armia pour réduire l'écart à 9:33 lorsqu'il s'est approché au bon moment du filet d'Anderson.

Tout s'écroule

Les Canadiens ont ensuite écopé de trois pénalités. Ils s'en sont tirés sans mal lors de la première, ils ont survécu ensuite à un 5 contre 3 de 48 secondes, mais ils ont finalement cédé sur un tir de Victor Olofsson à 5 contre 4, à 17:05.

Et à la suite d'un revirement, le Tricolore a même accordé un quatrième but avec 56 secondes à disputer à la période, celui d'Anders Bjork.

Si les Canadiens ont été impuissants à marquer en avantage numérique, ce ne fut pas le cas des Sabres qui ont ajouté un troisième but en supériorité numérique à 4:29 du dernier tiers. Il ne restait alors qu'à écouler le temps au cadran.

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les meilleurs moments
En ondes jusqu’à 04:30
En direct
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.