• Accueil
  • «On voyage avec le docteur et le docteur voyage avec ses médicaments»
98.5 Sports
Accès facile aux médicaments dans la LNH

«On voyage avec le docteur et le docteur voyage avec ses médicaments»

«On voyage avec le docteur et le docteur voyage avec ses médicaments»

Selon Maxim Lapierre, si les joueurs de la LNH ont facilement accès à des médicaments, ce n’est pas parce que les entraîneurs en distribuent, mais bien parce qu’ils sont constamment en contact avec les médecins de l’équipe. 

En fin de semaine, le gardien des Golden Knights de Vegas, Robin Lehner, a causé toute une commotion en publiant une série de messages sur Twitter qui laissait croire qu’Alain Vigneault, l’entraîneur-chef des Flyers de Philadelphie, distribuait des somnifères à ses joueurs.

Lundi, lorsque questionnés au sujet de cette controverse, le gardien Lehner s’est rétracté et Alain Vigneault a démenti les allégations. 

Lapierre croit Vigneault

Au micro de Bernard Drainville, l’ancien joueur de la LNH et co-animateur du balado La Poche bleue, Maxim Lapierre, a donné son appui à son ancien entraîneur. 

«J’ai été très surpris (des allégations de Lehner). Je n’ai jamais vu ça d’Alain Vigneault. Je vais être franc, Alain Vigneault, c’est un gars très respecté à l’époque où je jouais à Vancouver. Même chose dans le junior majeur»

«Comme il l’a dit dans son point de presse, c’est un gars dur, mais respectueux et honnête. Il est toujours là pour soutenir ses joueurs, même si ça ne va pas bien»

Accès facile aux médicaments

Mais l’ancien choix de deuxième ronde du Canadien de Montréal a tout de même admis que les joueurs de la LNH avaient un accès facile aux médicaments contre la douleur et aux pilules pour dormir.

«C’est vrai. On voyage avec le docteur et le docteur voyage avec ses médicaments. On est comme dans une bulle, car on voyage beaucoup dans la LNH. On n’a pas le temps d’aller à la pharmacie pour chercher une pilule pour dormir. Donc, tu sors de l’autobus, tu vas voir le docteur et tu lui dit : ‘’J’ai de la misère à dormir, est-ce que je peux avoir une pilule?’’ C’est aussi simple que ça»

«Je ne suis pas gêné de dire que j'en ai pris des Advils. J'arrivais à l'aréna et parfois, j'avais de la difficulté à marcher et je voulais garder mon travail. Pas parce qu'on me menaçait, mais je voyais bien qu'il y avait 2-3 jeunes joueurs en arrière qui allaient prendre ma place. En bout de ligne, c'est la décision du joueur. Il n'y a jamais personne qui m'a forcé à prendre des Advils. je n'ai jamais vu un soigneur ou un entraineur pousser un gars à prendre des pilules»

Droit Devant avec Alexis Samson
En direct de 12:00 à 15:00
0
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.