• Accueil
  • Le bronze au 4x100m 4 nages pour le relais féminin, Oleksiak passe à l'histoire
98.5 Sports
Tokyo 2021

Le bronze au 4x100m 4 nages pour le relais féminin, Oleksiak passe à l'histoire

Le bronze au 4x100m 4 nages pour le relais féminin, Oleksiak passe à l'histoire
Kylie Masse, Sydney Pickrem, Maggie Mac Neil et Penny Oleksiak
Al Di Melo/Getty Images

TOKYO - La dernière médaille des nageuses canadiennes remportée, dimanche, aux Jeux olympiques de Tokyo, aura été historique.

Le relais féminin de natation a mis la main sur la médaille de bronze au 4x100m 4 nages, faisant de Penny Oleksiak la plus grande médaillée olympique du Canada, tous jeux confondus.

Oleksiak remporte ainsi sa troisième médaille des Jeux de Tokyo et la septième de sa carrière après ses quatre médailles aux Jeux olympiques de Rio, en 2016. Au combiné, elle détient une médaille d'or, deux d'argent et quatre de bronze.

Elle devance ainsi les six médailles de la patineuse de vitesse longue piste Cindy Klassen et de la patineuse de vitesse et cycliste Clara Hughes.

« Sachant que je participais à la course avec les meilleures filles au monde, je pensais à la médaille pas mal tout au long de la course, a raconté Oleksiak. Je nage avec trois des meilleures nageuses au monde, pourquoi devrais-je m'inquiéter? »

Cet accomplissement en dit long sur la polyvalence d'Oleksiak, selon la cheffe de mission du Canada, Marnie McBean.

« La récolte de sept médailles en dit beaucoup sur la profondeur de Penny autant que sur son talent, affirme-t-elle dans un communiqué. Gagner une médaille est difficile, mais en gagner plus d'une lors de mêmes Jeux est une question de pouvoir repartir à zéro et de se concentrer. »

Maggie Mac Neil et Kylie Masse remportent elles aussi une troisième médaille aux Jeux de Tokyo.

« Nous avons eu un des confinements les plus stricts au monde, donc nous devions seulement utiliser notre entraînement des 15 derniers mois et montrer à la planète ce qu'on avait dans le ventre », a exprimé Mac Neil.

Oleskiak (style libre), Mac Neil (papillon), Masse (dos) et Sydney Pickrem (brasse) ont inscrit un temps de 3 minutes 52 secondes et 60 centièmes - record canadien - afin de terminer derrière les Américaines (3:51.73) et les Australiennes (3.51.60), médaillées d’or, qui ont inscrit un record olympique.

L'Australienne Emma McKeon, qui avait remporté le 50m libre une heure plus tôt, a remporté sa septième médialle des JO de Tokyo, un record pour une nageuse.

Il s'agit de la 12e médaille canadienne aux Jeux de Tokyo, toutes remportées par des femmes.

Les Canadiennes étaient premières après les deux longueurs de Masse au dos, mais elles ont ensuite glissé au trosième rang après celui de Pickrem à la brasse. Mac Neil et Oleksiak ont assuré cette position en dépit de la tentative de retour des représentantes de la Chine.

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
En ondes jusqu’à
En direct
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.