• Accueil
  • Boxe: Thibeault assure, mais Veyre s'incline
98.5 Sports
Tokyo 2021

Boxe: Thibeault assure, mais Veyre s'incline

Boxe: Thibeault assure, mais Veyre s'incline
Getty Images

TOKYO — Journée aigre-douce pour l'équipe canadienne de boxe au Kokugikan Arena, mercredi, alors qu'elle a vu une de ses protégées poursuivre sa route, mais une autre être éliminée.

Tammara Thibeault a signé une victoire par décision partagée à la suite d'un combat âprement disputé contre la Kazakhe Nadezhda Ryabets chez les 75 kg. Quelques minutes plus tôt, Caroline Veyre s'était inclinée par décision unanime en quarts de finale des 57 kg devant l'Italienne Irma Testa.

« On la connaissait, on savait quel genre d'adversaire nous avions, a indiqué l'entraîneur Daniel Trépanier. On savait que c'était un combat à la portée de Tammara, mais que ce ne serait pas facile. Ryabets ne permet pas d'exprimer ton talent, car elle change de côté constamment. On savait qu'on avait des chances d'aller chercher ce combat, mais que ce ne serait pas excitant, que ce serait difficile aux niveaux technique et tactique. »

« C'est certain que c'était différent: elle était vraiment plus petite que moi et ses coups n'atterrissaient pas à la même place que d'habitude », a indiqué Thibeault, médaillée d'argent aux derniers Jeux panaméricains et de bronze aux Mondiaux 2019 et aux Jeux du Commonwealth 2018.

Thibeault a obtenu la faveur de quatre des cinq juges à l'issue d'un combat au cours duquel la Kazakhe, au physique beaucoup plus compact que la Québécoise, a offert une boxe plus brouillonne.

La pugiliste de 24 ans a obtenu trois notes de 30-27 et une de 29-28. Un juge a octroyé le combat à Ryabets par cette faible marge.

« Elle a un style qui est particulier, anoté Thibeault. Ça fait juste nous montrer quels ajustements on a à apporter au prochain combat, peu importe quel adversaire sera devant moi. »

Veyre s'incline

Quelques minutes plus tôt, Veyre s'était butée à une boxeuse à la plus longue portée, ce qui a fait la différence dans le duel.

La Montréalaise d'origine française de 32 ans n'a jamais été capable d'installer sa stratégie et chaque fois qu'elle a tenté d'entrer à l'intérieur de la portée de l'Italienne, Testa la gardait à distance à l'aide de ses longs bras et de jabs incisifs.

Veyre a finalement réussi à trouver une faille et s'imposer davantage au troisième round, que trois juges sur cinq lui ont octroyé, mais il était trop peu, trop tard.

« Je voulais mettre de la pression et je croyais qu'elle allait se fatiguer grâce à cette pression, a indiqué Veyre. Je voulais travailler en combinaisons de quatre coups: je comptais qu'elle esquive les deux premières, car elle utilise beaucoup sa tête. Après cela, je comptais toucher avec les deux autres. Mais elle faisait des pivots et elle ne s'est pas fatiguée. Il y a juste au dernier round où j'ai changé mon plan et que ç'a fonctionné. »

« On savait que l'adversaire était grande et difficile à affronter. Elle a connu beaucoup de succès dernièrement, remportant notamment les qualifications olympiques en Europe. (...) Ç'a été difficile au début et on s'attendait à ce qu'elle flanche plus rapidement pour pouvoir imposer notre rythme comme on l'a fait au troisième, trop peu trop tard. »

L'Italienne accède aux demi-finales par décision unanime grâce à des pointages de 30-27, 30-26, et trois de 29-28.

Testa poursuit ainsi son parcours après avoir causé une surprise en montrant la sortie à la quatrième tête de série, l'Irlandaise Michaela Walsh, en huitièmes de finale.

Les quatre têtes de série chez les 57 kg se sont d'ailleurs toutes inclinées en ronde des 16 après avoir obtenu un laissez-passer au premier tour.

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Droit Devant avec Alexis Samson
En ondes jusqu’à 15:00
En direct
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.