JO de Tokyo | «C’est le festival de la file»

JO de Tokyo | «C’est le festival de la file»PC
JO de Tokyo | Frédéric Daigle, journaliste sportif est sur place

8:30

JO de Tokyo | Frédéric Daigle, journaliste sportif est sur place

Est-ce que les Jeux olympiques seront annulés ou non ? 

Détails

Avec Louis Lacroix et François Bessette Dans Puisqu'il faut se lever

En cette période de pandémie, comment se passe l’arrivée des milliers d’athlètes et journalistes du monde entier qui convergent vers le Japon en vue de la 32e olympiade?

Si on se fie à l’arrivée de quelques journalistes québécois au Japon, ils doivent faire preuve de patience! 

Au micro de Louis Lacroix, mercredi, Frédéric Daigle, qui couvrira les JO pour La Presse Canadienne, a expliqué avoir pris près de neuf heures entre l’atterrissage de son avion au Japon et son arrivée à son hôtel. 

«C’est le festival de la file qui commence. On fait la file pour être identifié, pour authentifier nos deux tests négatifs pour la COVID, pour notre code QR reçu du gouvernement du Québec pour assurer que nous ayons bien reçu nos deux vaccins. Après cette étape, on fait une autre file pour subir un test de détection de la COVID et il fallait attendre tous les résultats de toutes les personnes sur notre vol. Ensuite, on est allés aux douanes et on a pu récupérer nos valises»

Quarantaine à l'hôtel

Mais une fois arrivé à sa chambre d’hôtel, le journaliste québécois a dû se confiner pour 72 heures.   

«Pour les jours 1, 2 et 3, on est en quarantaine. On peut faire de brèves sorties de l’hôtel une quinzaine de minutes pour aller se chercher de la nourriture ou prendre l’air. L’ennui, c’est qu’il n’y a pas de repas de soir à l’hôtel»

«Tout le monde est super gentil et essaie de nous aider. C’est une couverture particulière jusqu’à maintenant»

Les week-ends de Paul Houde
En direct de 07:00 à 11:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.