• Accueil
  • La Coupe à Montréal cette année? | «Pourquoi pas? J'ai joué assez longtemps... ça me fait penser à 1986!» -Claude Lemieux

La Coupe à Montréal cette année? | «Pourquoi pas? J'ai joué assez longtemps... ça me fait penser à 1986!» -Claude Lemieux

La Coupe à Montréal cette année? | «Pourquoi pas? J'ai joué assez longtemps... ça me fait penser à 1986!» -Claude LemieuxPhoto: 98.5 Sports

Avec ses 234 matchs joués en série et ses 1215 matchs joués en saison régulière, Claude Lemieux est certain l’un des meilleurs intervenants pour expliquer ce qui fait qu’une équipe sera en mesure de traverser toutes les tempêtes jusqu’à la conquête d'un championnat.

Lemieux était en compagnie de Mario Langlois, jeudi soir et il n’a pas hésité une seconde lorsque notre animateur lui a demandé si l’édition actuelle des Canadiens avait une réelle chance de prétendre à la Coupe Stanley.

Est-ce que les Canadiens ont une chance de gagner la Coupe? : ''Pourquoi pas?!'' Claude Lemieux

20:37

«Pourquoi pas? Écoute, j’ai joué assez longtemps! Ça me fait penser à 1986... pourquoi nous autres? Pourquoi on aurait gagné? Et puis des fois tu cherches certains joueurs à ajouter pour les séries. Des fois tu les as et tu ne le sais pas. Alors il faut croire et il faut avoir un grand gardien! Il faut avoir une grande performance de notre gardien et jusqu’à présent ils l’ont!»

Tracer un parcours fructueux en séries éliminatoires au hockey revêt à la fois d’un mélange de talent, de leadership et de travail, mais aussi sur un bonne grosse pelleté de chance. Ajoutez à cela une bonne dose d’expérience et vous avez une excellente base de succès.

Cette expérience, c’est justement la touche que le directeur général Marc Bergevin a ajoutée à sa formation, en cours de saison et qui a permis de faire une énorme différence dans les succès des Canadiens jusqu’à présent en séries.

«Je remarque la profondeur qu’ils ont ajoutée. D’avoir Staal, d’avoir Perry. Deux gars qui sont passés par là et qui savent ce que ça prend pour se rendre jusqu’au bout, c’est sûr que ça aide beaucoup la confiance de l’équipe en général, mais surtout pour les jeunes joueurs.»

L’ancien porte-couleurs du Tricolore rappelle aussi que l’une des clés du succès de l'équipe sera de se concentrer uniquement sur le match à venir, sans voir trop en avant. C’est en remportant chaque manche qu’ils auront la chance de jouer, une à la fois, que la troupe de Dominique arrivera à atteindre son objectif final.

Lemieux soutient aussi que les prouesses de Carey Price, qui joue probablement, à ses yeux, le meilleur hockey de sa carrière, pèsera lourd dans la balance des résultats de l’équipe.

«Il y a une raison pourquoi il y a tant de gardiens qui remportent le trophée Conn Smythe. Ça prend un grand gardien, ça prend une performance incroyable pour gagner ces Coupes Stanley là et on peut voir des gardiens qui vont voler des matchs et parfois des gardiens qui vont voler des séries.»

Finalement, Claude Lemieux mentionne qu’il estime que Cole Caufield sera à surveiller, alors qu’il pourrait être le joueur qui fera la différence lors de la prochaine série.

Musique
En direct de 18:00 à 00:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.