• Accueil
  • Intimidation sur les réseaux sociaux | Des amateurs des Remparts de Québec s'en prennent à un descripteur des matchs des Voltigeurs de Drummondville

Intimidation sur les réseaux sociaux | Des amateurs des Remparts de Québec s'en prennent à un descripteur des matchs des Voltigeurs de Drummondville

Intimidation sur les réseaux sociaux | Des amateurs des Remparts de Québec s'en prennent à un descripteur des matchs des Voltigeurs de DrummondvillePhoto tirée de Facebook
Quand un descripteur de matchs de hockey est victime de cyberintimidation parce qu’il aurait manqué d’intensité lors d’un but marqué par un gardien de but

7:31

Il n’y a pas que les personnalités publiques, les politiciens et les athlètes professionnels qui se font malheureusement insulter sans raison sur les réseaux sociaux. 

Frédéric Beaulieu est le descripteur radio des matchs des Voltigeurs de Drummondville, dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), depuis huit ans.

Alors que les Voltigeurs étaient sur le point d’être éliminés par les Remparts de Québec, le gardien adverse a marqué un but dans un filet désert avec 21 secondes à faire au match. 

Ne sachant pas que c’était une première dans l’histoire des séries de la LHJMQ, Frédéric Beaulieu a plutôt décrit le but comme étant ce qui éliminait officiellement les Voltigeurs.  

Mais des internautes amateurs des Remparts de Québec lui ont reproché d’avoir «manqué d’enthousiasme» et ils l’ont inondé de commentaires négatifs et mesquins sur les réseaux sociaux pendant plusieurs jours. 

En entrevue avec Patrick Lagacé, Philippe Cantin et Martin McGuire, il a raconté son histoire. 

«À partir du moment où on dit que le descripteur ne met pas beaucoup d’enthousiasme pour décrire un but, j’accepte ça. On fait un métier public, la critique fait partie de la game. Ça, je peux accepter ça. Mais à partir du moment où on critique 21 secondes de mes 15 ans de carrière comme descripteur et qu’on dit que je suis un commentateur BS, qu’on devrait me congédier, que je suis de bas étage, que je ne devrais pas avoir de micro...  j’ai un peu de difficulté avec ça»

Ne voulant pas jeter de l’huile sur le feu, le descripteur radio n’avait pas l’intention de rendre cette affaire publique.

Mais quand il a vu le mal que ça faisait à son jeune garçon, il a publié un message sur Facebook pour dénoncer de tels gestes. 

«Je ne voulais pas mettre l’emphase là-dessus et donner une tribune aux gens qui se servent des réseaux sociaux à mauvais escient. Mais quand j’ai vu mon plus petit pleurer en regardant les commentaires qui étaient adressés à son père, je me suis dit que c’était ma responsabilité de sortir publiquement. Il y a un combat à mener et il faut que ça cesse»

Soutenu par ses pairs et les Remparts!

Depuis sa sortie publique, Frédéric Beaulieu a reçu le soutien de nombreux autres descripteurs, analystes et journalistes du milieu du hockey, dont Martin McGuire et Philippe Cantin.  

«La job a été faite. Ils n’ont pas manqué de respect d’aucune façon au gardien de but des Remparts. Après, que les gens pensent qu’ils auraient dû en mettre un peu plus ou un peu moins, ça devient sa prérogative à lui. Il faut se faire confiance. Et l’auditeur qui n’est pas content, il peut changer de poste»

«C’est ce que font la plupart du temps les commentateurs des équipes locales, ils se mettent au diapason de leur public, de leurs auditeurs. Donc toi, tu t’adresses d’abord et avant tout aux auditeurs des Voltigeurs»  

Soulignons que l’organisation des Remparts a même retiré la vidéo du but de son gardien de ses réseaux sociaux et a demandé à ses partisans de faire preuve de plus de respect. 

En direct de à
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.