• Accueil
  • Contact Murray-Gallagher | «Il avait amplement le temps de se relever»

Contact Murray-Gallagher | «Il avait amplement le temps de se relever»

Contact Murray-Gallagher | «Il avait amplement le temps de se relever»
L'après-match complet - Gallagher, Weber, Price - et le point de presse de Claude Julien

28:16

Comment faire pour commenter une décision des arbitres défavorable à ton équipe? Pourquoi ne pas trouver un exemple équivalent dans le passé…

Questionné, lui aussi, quant à la décision des arbitres de refuser le but des siens à la toute fin de la troisième période, Claude Julien a tracé un parallèle avec une situation vécue dans le passé… à ses dépens.

« Il y a eu plusieurs choses qui sont arrivées comme ça dans le passé », a dit l’entraîneur.

« Je me souviens d’un but contre nous, à un moment donné. On m’avait dit que le gardien avait eu amplement de temps pour se replacer. C’est ce que j’ai vu ce soir. 

« Brendan, c’est sûr qu’il est dans la « peinture bleue », mais il essaie de s’en sortir. Les Sénateurs l’empêchent, mais finalement, il sort.

« Il a le temps de se relever et il dévie une rondelle. Et on me dit que le gardien n’a pas eu le temps de se replacer... Il avait amplement le temps. Je ne suis pas d’accord avec cette décision. »

Doit-on conclure que le Canadien s’est fait voler un point?

« On a très mal commencé le match, a rappelé Julien. En deuxième période, on a eu des pénalités qui ont été coûteuses. Mais après ça, tranquillement, on a retrouvé notre synchronisme. On a bien joué en troisième période. On patinait mieux. Il y a eu un petit peu de tout.

« Mais quand tu marques avec deux ou quatre secondes à faire un gros but comme ça que tu crois qui est un bon but… Que tu te fais enlever… C’est sûr que ça coupe le souffle. C’est une victoire dont on avait besoin. On a joué un peu de malchance de ce côté-là. »

Midi Plus
En direct de 12:00 à 15:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.