• Accueil
  • Équipe Canada junior en quarantaine | «Les joueurs sont tombés en mode solution» -André Tourigny

Équipe Canada junior en quarantaine | «Les joueurs sont tombés en mode solution» -André Tourigny

Équipe Canada junior en quarantaine | «Les joueurs sont tombés en mode solution» -André TourignyGraig Abel/Getty Images
Quarantaine dans la bulle du championnat Junior : «Les joueurs ont très bien réagi, tout de suite, ils sont tombés en mode solution» André Tourigny

13:23

Tous les membres de l’équipe nationale canadienne junior sont actuellement en quarantaine à Red Deer, en Alberta, après le diagnostic de deux cas de coronavirus parmi les joueurs.

Le camp préparatoire de l’équipe en vue du Championnat mondial de hockey junior a donc été suspendu et les joueurs, les entraîneurs et tout le personnel de soutien d’Équipe Canada est isolé jusqu’au 6 décembre. La quarantaine est rétroactive au lundi 23 novembre.

Joint à Red Deer, l’entraîneur-chef André Tourigny brosse à Mario Langlois le portrait de la situation, notamment, de l’état de santé des joueurs qui ont été infectés.

« Ils n’ont aucun symptôme, assure Tourigny. Ils sont asymptomatiques. Ils vont bien. Heureusement, on peut communiquer avec la technologie. Nous sommes en quarantaine dans nos chambres. On ne peut même pas sortir dans le corridor. »

En dépit des ennuis causés par cette situation, André Tourigny ne s’inquiète pas trop de la suite des événements, lors du tournoi mondial proprement dit, qui aura lieu à Edmonton.

« Ce que les gens doivent comprendre, c’est qu’ici (Red Deer), nous sommes dans un environnement protégé. Tandis que lorsque l’on va aller à Edmonton, on va être dans un environnement isolé. À Edmonton, personne ne va rentrer (dans la bulle).

« On était dans un hôtel où on avait des sections réservées, des étages réservés, mais il reste que l’hôtel n’était pas fermé. On n’était pas en contact avec les clients, mais on partageait l’hôtel. »

Dix équipes vont participer au tournoi mondial qui commence à Noël. Et il a évidemment une zone tampon. 

« Toutes les équipes doivent être ensembles à partir du 6 décembre. Ça prend trois tests négatifs avant d’arriver à Edmonton. Et là, on doit être testés pendant cinq jours, dans nos chambres. »

Tourigny a été épaté par l’attitude de ses jeunes âgés de 16 et 19 ans.

« Ils ont été formidables. Quand le match (intra-équipe) a été annulé à 10 heures le matin, tout le monde savait que l’on ne faisait pas ça parce qu’il ne faisait pas beau... Mais on n’a su qu’à trois heures de l’après-midi qu’on était en quarantaine pour 14 jours. 

« Le prochain point était: comment interagir avec les joueurs? On a des conférenciers qui vont venir nous parler, des artistes, des joueurs de hockey qui vont venir.

« Les gars ont sorti des idées, ils ont parlé à du monde qu’ils connaissaient. Des joueurs… Le personnel… On a fait des comités. Les humains, à quel point ils sont capables de s’adapter à presque n’importe quoi, ça m’impressionne. Ça s’ajustait, ça se retournait de bord et ça ne s’apitoyait pas sur son sort. Ils ont très bien réagi et, tout de suite, ils sont tombés en mode solution. »

Classiques 80-90
En direct de 11:00 à 18:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.