• Accueil
  • Contrat de Gallagher | «S'il demande 7 ou 8 millions$, les négociations n'iront pas très loin» -Mario Tremblay

Contrat de Gallagher | «S'il demande 7 ou 8 millions$, les négociations n'iront pas très loin» -Mario Tremblay

Contrat de Gallagher | «S'il demande 7 ou 8 millions$, les négociations n'iront pas très loin» -Mario TremblayCogeco Media
Mario Tremblay revient sur l'actualité de la LNH

13:39

Martin McGuire nous présente des extraits de Tyler Toffoli et Marc Bergevin

14:55

Qu'arrivera-t-il de Gallagher?

4:50

Qu'arrivera-t-il de Gallagher?

Détails

Les pourparlers visant à renouveler le contrat de Brendan Gallagher avec le Canadien sont dans une impasse.

C'est ce qu'à déclaré Gerry Johansson, l’agent de l’attaquant de la formation montréalaise, au reporter Pierre Lebrun.

La sortie publique de l’agent de Gallagher ne plait guère à Mario Tremblay.

« On dit souvent que l’on est discret durant les négociations. Il y a encore un an avant que toutes ces choses se passent… Alors, moi, si j’étais Marc Bergevin, je n’apprécierais pas tellement cette sortie de l’agent de Brendan Gallagher », a déclaré Tremblay au micro de Mario Langlois.

« Mais tout va dépendre des demandes salariales de Brendan. Si Gallagher demande entre 7 et 8 millions $, je pense que ça va être un peu plus difficile. Je vois plus Gallagher à 6 ou 6,5 millions $. Max. Mais s’il demande entre 7 et 8 millions $, je pense que les négociations n’iront pas très loin. »

Au cours de la saison 2020-2021 de la LNH – que le commissaire Gary Bettman espère amorcer en janvier prochain -, Gallagher en sera à la sixième année d’un contrat de 22,5 millions $ US paraphé en 2014.

Les récentes mises sous contrat de Josh Anderson et Tyler Toffoli ont placé le Canadien à la limite du plafond salarial en vue de la prochaine saison.

Le directeur général Marc Bergevin a confirmé durant la journée que tous les joueurs en fin de contrat, soit, Gallagher, Phillip Danault et Tomas Tatar, ne pourront tous demeurer à Montréal.

« C'est certain qu'on ne pourra pas garder tout le monde. C'est impossible »

« On verra en temps et lieu. On a une marge salariale à respecter. Au bout de la journée, si notre joueur veut jouer à Montréal, on va avoir un montant pour tout le monde. Mais y'en a qui n'en auront peut-être pas. Et ceux qui vont en avoir, ils auront une décision à prendre ».

Classiques 80-90
En direct de 11:00 à 18:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.