12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • L’arrivée de Thierry Henry crée une onde de choc!

L’arrivée de Thierry Henry crée une onde de choc!

L’arrivée de Thierry Henry crée une onde de choc!

Ce n’est pas tous les jours que le nom de la ville de Montréal est tapissé partout dans les médias du monde, mais jeudi matin, c'est ce qui est arrivé quand l'Impact a embauché Thierry Henry en tant que nouvel entraîneur-chef.

Plusieurs médias sportifs de la planète ont consacré leur une à cette histoire. Thierry Henry est un monument du monde du soccer et dès qu’il bouge, la planète foot réagit. Son arrivée à Montréal vient de repositionner le nom de l’Impact sur la carte mondiale du soccer.

L’Impact l’avait déjà fait avec l’arrivée de joueurs comme Alessandro Nesta et Didier Drogba, mais cette fois, c’est via son nouvel entraîneur-chef. 

Si quelqu’un m’avait dit il y a 10 ans qu’en l’espace de quelques saisons, ces trois grands personnages du foot allaient tous évoluer à Montréal, je ne l’aurais jamais cru.

Ce que l’Impact vient de faire, c’est d’entrer dans la maison de tous les Montréalais. Jeudi matin, tous sans exception savaient qu'Henry avait été nommé et la curiosité du monsieur madame Tout-le-Monde aura des répercussions majeures sur la popularité du club et de ses revenus au guichet.

La grandissante communauté française maintenant installée à Montréal se sentira interpellée par la venue d’un grand des leurs. Plusieurs Français n'ont peut-être pas encore tout à fait embrassé le soccer nord-américain, mais là, il y aura une grande raison de plus de se ranger derrière l’Impact.

Un effet majeur

Thierry Henry aura un impact non seulement à la billetterie, mais aussi dans les bureaux de la haute direction. Lorsqu’Olivier Renard tentera d’attirer un joueur à Montréal, il aura à ses côtés Henry pour appuyer ses dires. Imaginez la mine d’un jeune joueur talentueux courtisé par l’Impact lorsque c’est Thierry Henry qui l’appellera pour lui vendre son projet!

Henry arrive ici avec un bagage mince comme entraîneur, n’ayant coaché qu’à Monaco en tant qu’entraineur-chef, mais il a beaucoup de temps devant lui pour s’améliorer. Il n’a que 42 ans et la MLS est un endroit parfait pour lui de se faire les dents.

On risque de retrouver à ses côtés un des joueurs qu’il respectait le plus lorsqu’il jouait avec les Red Bulls, Patrice Bernier. Henry avait dit de l’ancien capitaine de l’Impact qu’il était un des meilleurs milieux de cette ligue et surtout un des joueurs les plus intelligents du circuit.

Les deux hommes, qui ont gardé une amitié depuis ce temps, auront donc la chance de travailler main dans la main, sachant déjà qu’ils débutent l’aventure sur la même longueur d’onde. Cela augure bien pour une première saison qui va débuter sur les chapeaux de roues avec la Ligue des Champions qui débutera à la mi-février.

Savoir bien gérer Henry

On ne se racontera pas d’histoires, c’est du côté marketing que Thierry Henry aura un plus gros impact, du moins au début. Il doit arriver à Montréal avec l’idée en tête aussi qu’il est ici pour vendre ce sport.

Henry, en tant qu’entraîneur, sera aussi le visage du club. L’équipe aura besoin de lui, de son visage, pour faire connaître son produit. Il devra se faire disponible et ouvert à des entrevues si l’Impact veut maximiser son retour sur investissement.

Mais dans le passé, l’Impact a souvent échoué dans cette catégorie. Nesta n’a fait que passer et personne ne l’a vraiment vu. Didier Drogba a quitté dans la controverse, Nacho Piatti n’est pas non plus l’athlète le plus visible à Montréal, L’Impact a raté des opportunités en or de faire rayonner son logo et surtout maximiser les revenus potentiels qui peuvent être générés par des vedettes de ce type.

Pour une équipe qui cherche à atteindre le seuil de la rentabilité, il sera important cette fois-ci de ne pas manquer son coup à ce niveau. Le visage d’Henry doit être partout en ville. Plus souvent qu’autrement dans le passé, on avait le sentiment de l’extérieur que l’Impact avait des relations tendues avec ses meilleurs joueurs ou entraineurs et que de leur demander d’être plus présent était une corvée. Cela ne doit pas arriver avec Henry.

Ceci dit, Thierry n’a pas non plus la réputation d’être un homme facile. Il dit souvent sa façon de penser et fait les choses à sa manière et parfois l’Impact devra gérer cela. En espérant que les deux clans puissent mettre de l’eau dans leur vin pour le bien de tous.

Des preuves à faire

Tel que mentionné plus haut, Henry doit encore prouver qu’il est un bon entraîneur. Les grands joueurs, tous sports confondus, ne font pas toujours les meilleurs entraîneurs.

Henry risque d’être frustré souvent en se rendant compte que le niveau de talent des attaquants qu’il aura sous la main est grandement inférieur de celui qu’il possédait à ses belles années. Saura-t-il trouver des solutions tactiques pour contrer le manque de talent pur?

On peut espérer que oui, mais pour cela, ça prendra une organisation qui sera patiente avec lui. L’Impact a grandement besoin de stabilité au poste d’entraîneur et un long et heureux passage d’Henry dans ce rôle ferait beaucoup de bien à l’Impact, qui normalement change d’entraîneur aussi souvent que les Québécois changent leurs pneus d’auto.

La bonne nouvelle, c’est qu’en raison des récentes acquisitions: Kevin Gilmore comme président, Olivier Renard comme directeur technique et aujourd’hui Thierry Henry comme entraîneur, il risque d’y avoir pas mal moins d’ingérence.

Ça, c’est une bonne nouvelle. Disons que les chances sont plus minces qu’Henry entre en conflit avec Joey Saputo, car techniquement, il devrait y avoir deux autres hommes dans la hiérarchie entre les deux.

Déjà, jeudi midi, l’Impact partageait une promotion sur les médias sociaux pour ce qui est de la vente de billets de saison pour 2020 avec le visage d’Henry en avant-plan. Je mettrais un petit deux que le téléphone a déjà commencé à sonner dans les bureaux des ventes du club et juste pour ça, c’est une grande journée pour l’Impact de Montréal.

En direct de 11:00 à 14:00
2069
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.