• Accueil
  • Rénovations au Stade Saputo: pas de baisses de taxes, mais...

Rénovations au Stade Saputo: pas de baisses de taxes, mais...

Rénovations au Stade Saputo: pas de baisses de taxes, mais...
Le stade Saputo (Stephane Dube / Getty Images / Getty Images Sports)

Le président de l'Impact de Montréal Kevin Gilmore et le commissaire de la MLS Don Garber ont clairement indiqué lundi en point de presse leur désir de procéder à d’importantes améliorations au Stade Saputo. L’ajout de loges de luxes, l’hivernation du stade et l’amélioration des alentours de l’édifice.

Le 98,5 FM a appris qu’une rencontre a récemment eu lieu entre l’Impact et la mairesse. Il semble assez clair que le club ne sera pas en mesure d'obtenir une diminution de taxes foncières, mais des options sont néanmoins sur la table. 

«On a rencontré l’Impact quand même à plusieurs reprises. On discute et on regarde les disponibilités. Mais, pour moi, le principe d’équité financière – on demande à la population de payer ses taxes – c’est un principe auquel je tiens. Je vous dirais même l’équité avec les autres propriétaires d’infrastructures sportives à Montréal. Ça aussi c’est important de garder l’équité.»

Selon nos informations, le nouveau président est très actif dans ce dossier et désire trouver une solution à ce problème. Le dossier aurait même commencé à réellement accélérer depuis son arrivée.

Un peu comme c’est le cas avec les paddocks du circuit Gilles Villeneuve, qui seront utilisables 10 fois par année par la ville de Montréal pour toutes sortes de projets, l’Impact doit trouver un moyen de faire bénéficier la ville, pour que la mairesse et son équipe embarquent dans son projet.

Par exemple, si l’Impact fait bâtir autour du stade un autre bâtiment qui servirait à améliorer l’expérience client avant et après les matchs, il faudrait aussi que celui-ci serve à d’autres. Comme aux touristes qui visitent la tour ou aux clients qui se servent du centre Pierre-Charboneau.

Même chose au centre Nutrilait. Si l’Impact veut se doter d’une bulle pour couvrir un de ses terrains le rendant accessible durant l’hiver, il faudra aussi songer le rendre disponible à des jeunes du quartier ou des ligues de garages.

À ce moment-là, peut-être que la ville accepterait d’y mettre du sien.

Les portes ne sont donc pas toutes fermées. L'Impact pourra obtenir une forme d'aide quelconque, mais il faudra être créatif.

Pour sa part, même si elle préfèrerait que l’Impact fasse directement affaire avec la RIO, la ministre du Tourisme Caroline Proulx a indiqué que la revitalisation de l’est de la ville aux alentours du Stade Saputo était importante. Elle a d'ailleurs salué les efforts de la famille Saputo qui était encore prête à sortir de l’argent de ses propres poches pour améliorer le stade et ses environs.

Doc Mailloux et Josey

Doc Mailloux et Josey

avec Josey Arsenault

En direct de 09:30 à 11:00
3406
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.