• Accueil
  • «Jordan a démontré qu’il était opportuniste» -Jean-Jacques Daigneault

«Jordan a démontré qu’il était opportuniste» -Jean-Jacques Daigneault

«Jordan a démontré qu’il était opportuniste» -Jean-Jacques DaigneaultAP
Le gardien

Les Blues de Saint-Louis sont l’une des équipes qui a vaincu une formation mieux classée qu’elle au premier tour éliminatoire de la LNH, soit les Jets de Winnipeg. Et l’un des joueurs qui se sont illustrés est le gardien Jordan Binnington.

Qui est Binnington? Un gardien âgé de 25 ans qui fut un choix de troisième tour des Blues (88e au total) lors du repêchage de 2011.

Avant cette saison, le joueur originaire de l’Ontario n’avait disputé qu’une rencontre avec les Blues (saison 2015-2016). Mais cette saison, en 32 matchs, il a remporté 24 victoires, présenté une formidable moyenne de buts alloués de 1,89 et il a sauvé la saison des blues.

On parle ici d’un gardien qui avait commencé la saison avec le Rampage de San Antonio de la Ligue américaine de hockey. Ses succès étaient-ils prévisibles?

« Ce n’est pas si évident au tout début, admet l’ancien joueur et adjoint à l’entraîneur du Canadien de Montréal Jean-Jacques Daigneault, qui est désormais l’entraîneur des défenseurs du Rampage.

« Ce qui était important pour Jordan, c’est que c’est la première année que les Blues ont une affiliation directe dans la Ligue américaine. L’an passé, Jordan était avec Providence (les Bruins) et l’année d’avant avec Chicago (les Wolves), parce que les Blues n’avaient pas d’affiliation.

« Là où je veux en venir, c’est que cette année, Jordan a bénéficié d’une compétition saine au sein de l’organisation avec Ville Husso, un Finlandais. Et dès le début de la saison, c’était Binnington qui nous faisait gagner des matchs. Plus de matchs que Husso, qui était pourtant notre meilleur espoir. »

Et Daigneault estime que Binnington s’est particulièrement illustré quand son équipe était à court d’un homme.

« En désavantage numérique, ton gardien est supposé être ton meilleur joueur sur la patinoire. Il faisait toujours les gros arrêts. C’est là qu’on a constaté qu’il était notre numéro 1. »

Daigneault admet qu’il ne s’attendait peut-être pas à ce que Binnington brille à ce point avec les Blues, mais…

« Dans notre domaine, il faut être opportuniste et Jordan a montré qu’il était opportuniste dans tout ce qu’il a fait. L’an dernier, à Providence, ses statistiques étaient pas mal les mêmes qu’avec le Rampage, cette année. Et quand on lui a donné la chance avec les Blues, il l’a saisie et ça a complètement changé la saison des Blues. »

En direct de 00:00 à 03:00
725
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.