• Accueil
  • Vincent Leclerc nous parle de la finale des Pays d'en haut

Vincent Leclerc nous parle de la finale des Pays d'en haut

Vincent Leclerc nous parle de la finale des Pays d'en haut Photo: Radio-Canada/Bertrand Calmeau

Le dernier épisode de la quatrième saison des Pays d’en haut sera diffusé lundi et selon notre chroniqueuse Catherine Beauchamp, c’est une finale extraordinaire qui permettra de clore l’histoire, malgré que la série reviendra sur l’Extra de tou.tv pour six autres épisodes l’an prochain.

Émotions et tourments sont au menu et pour l’occasion, l’acteur Vincent Leclerc était en studio en compagnie de Catherine et de François Gagnon.

Pour l’acteur, la liberté qu’on lui a accordée dans sa livraison du personnage de Séraphin Poudrier fut vraiment importante et appréciée.

«J’ai essayé, avec beaucoup de liberté, des choses. Par exemple, la ceinture… l’idée de «strapper» Donalda, n’était pas dans le texte. Je pognais les nerfs contre Donalda et combien de fois Séraphin pogne les nerfs depuis le début de la série? À peu près 42 fois, alors j’essayais de voir comment je pouvais toujours tourner ça un peu différemment et pousser un peu plus.»

La notion d’équilibre revient aussi au cœur de l’entretien. Séraphin qui est un être profondément torturé nous offre tout de même de belles scènes lumineuses où l’on découvre un homme attentionné et généreux.

«Un autre bel aspect qu’on a apporté cette année, c’est cette espèce de confiance, cette tentative d’équilibre-là, avec Donalda qui est complexe elle aussi. Je trouve ça super agréable. Des zones de lumière, l’aspect sympathie qu’on a essayé de pousser, volontairement, dès la première saison, connaissant la noirceur où on s’en allait, on essayait de saupoudrer le plus de lumière possible.»

Le tournage hivernal a été particulier, puisque la neige était de la partie naturellement lors des journées de tournage, des flocons dignes du cinéma. Un tournage qui fut donc plus difficile pour l’équipe technique selon l’acteur.

On aborde aussi le bonheur que fut de travailler aux côtés d’Antoine Bertrand qui était un rassembleur sur le plateau.

Vincent Leclerc nous livre ses états d'âme sur les difficultés de la gestion de la barbe pour l’acteur au travers de tous ces rôles qui requièrent des pilosités différentes.

Le dernier épisode des Pays d'en haut sera diffusé lundi soir dès 21h00 à Radio-Canada.

Que La Mauricie se lève

Que La Mauricie se lève

avec Catherine Gaudreault

En direct de 05:30 à 09:30
1148
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.