• Accueil
  • Hausse des hospitalisations chez les enfants de moins de 10 ans
5e vague liée au variant Omicron

Hausse des hospitalisations chez les enfants de moins de 10 ans

Hausse des hospitalisations chez les enfants de moins de 10 ans
Garçon hospitalisé
Getty Images/E+/Hispanolistic

Depuis le début de la pandémie en mars 2020, on ne cesse de répéter que les enfants ne sont pratiquement pas affectés par la COVID-19. Mais le variant Omicron semble vouloir changer la donne. 

Depuis le 1er janvier, 292 enfants de moins de 10 ans ont été hospitalisés au Québec en raison de la COVID-19.

C’est le cas de Vincent Picard, un garçon de 8 ans qui avait pourtant reçu sa première dose de vaccin. C’est la journaliste Alice Girard-Bossé, de La Presse, qui relate son histoire. 

Dans la nuit du 10 janvier, il s’est réveillé subitement, car il toussait abondamment et avait la sensation qu’il suffoquait. 

Après avoir exprimé à sa mère, Nathalie Picard, qu’il avait peur de mourir, il a été conduit par ambulance au CHU Saint-Justine. 

Sur place, il a été traité rapidement pour une trachéite aiguë virale causée par la COVID-19. 

Depuis qu’il est sorti de l’hôpital, le garçon demeure extrêmement fatigué et facilement essoufflé. 

«Les pédiatres nous ont avertis qu’il aura besoin de deux à trois semaines pour se rétablir»

La vaccination, la clé

Dr Jesse Papenburg, microbiologiste infectiologue à l’Hôpital de Montréal pour enfants, estime que le vaccination demeure encore la meilleure protection pour les enfants de 5 à 11 ans. 

«Les données sorties des États-Unis sur environ 10 millions d'enfants vaccinés démontrent que les effets secondaires sérieux sont très rares. On voit que la vaccination chez les 5 à 11 ans est très bien tolérée»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les meilleurs moments
En ondes jusqu’à 04:30
En direct
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.