• Accueil
  • «C’est ta responsabilité professionnelle d’assurer la sécurité des patients»
Obligation de se faire vacciner chez les professionnels de la santé

«C’est ta responsabilité professionnelle d’assurer la sécurité des patients»

«C’est ta responsabilité professionnelle d’assurer la sécurité des patients»
Getty Images
0:00
10:23
0:00
7:55
0:00
6:50

D’ici le 15 octobre, tous les professionnels de la santé qui ne seront pas adéquatement vaccinés seront suspendus sans solde et perdront leur droit de pratique. 

Ce décret gouvernemental arrive à grands pas et le milieu de la santé retient son souffle quant à de possibles bris de service occasionnés par du personnel non adéquatement vacciné retourné à la maison le vendredi 15 octobre. 

D’ailleurs, après le Collège des médecins, voilà que l'Ordre des pharmaciens et l'Ordre des infirmières et infirmiers auxiliaires du Québec ont annoncé qu’ils suspendront aussi les permis de pratique de ses membres qui seront non adéquatement vaccinés à compter de vendredi. 

La majorité est vaccinée

En entrevue avec Bernard Drainville, Mélanie Gignac, inhalothérapeute et présidente du Syndicat des professionnelles en soins de la Montérégie-Ouest, a affirmé que la majorité des professionnels qu’elle représente est vaccinée. 

«Pour le reste, les membres qui ne sont pas vaccinés, ils et elles ont certaines raisons personnelles. Est-ce qu’elles sont médicales? Je ne sais pas, je n’ai pas leur dossier devant moi. Mais ça devient du cas par cas et le gouvernement a envoyé ses gros sabots : ‘’ tout le monde pareil en même temps’’ sans avoir étudié le dossier»

«Si tu décides de devenir infirmière ou inhalothérapeute et de soigner, je pense que c’est ta responsabilité professionnelle d’assurer la sécurité des patients et donc, d’aller te faire vacciner» 

«Je suis entièrement d’accord avec vous M. Drainville. Ce que je dis, c’est que le petit pourcentage qui reste, est-ce qu’on pourrait regarder pourquoi ils ou elles n’y vont pas? Il y a sûrement une raison pour ça. Présentement, on n’a pas d’explications pour ce petit pourcentage qui n’y est pas allé»

«J'en connais qui ne se font pas vacciner parce qu'elles se disent qu'elles auront au moins un congé de trois ou quatre semaines, même sans solde, elles pourront se reposer. Elles n'en peuvent plus de faire des 16 heures. Elles se feront vacciner après. C'est grave»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Droit Devant avec Alexis Samson
En ondes jusqu’à 15:00
En direct
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.