• Accueil
  • «On ne voit pas une augmentation de la virulence du variant» - La Dre Quach
COVID-19 chez les enfants

«On ne voit pas une augmentation de la virulence du variant» - La Dre Quach

«On ne voit pas une augmentation de la virulence du variant» - La Dre Quach
Getty Images

La rentrée scolaire toute proche soulève bien des inquiétudes au moment où la quatrième vague de coronavirus s’installe progressivement sur le territoire du Québec.

Outre le fait que le ministère de l’Éducation n’a pas dévoilé toutes ses stratégies à venir, doit-on réellement s’inquiéter de cette rentrée?

L’animateur Jean-Luc Mongrain a posé la question au Dre Caroline Quach, professeure titulaire des départements de microbiologie et de pédiatrie de l’Université de Montréal.

« On peut l’aborder avec un peu plus de sérénité que la rentrée scolaire précédente, dans le contexte où les personnes les plus vulnérables aux hospitalisations et aux décès (personnes âgées et avec des maladies chroniques) ont eu accès à la vaccination à deux doses. »

Caroline Quach note à quel point les vaccins se sont révélés efficaces jusqu’ici, même face au variant Delta.

« Qu’il y ait de la transmission chez les plus jeunes enfants, c’est sûr que ça va arriver, mais jusqu’à maintenant, on ne voit pas une augmentation de la virulence de ce variant. Pour l’instant, on reste zen. »

Bien sûr, un plus grand nombre d’enfants pourrait contracter la COVID-19 dès l’automne, mais jusqu’à preuve du contraire, les effets du virus sur ces derniers est moindre. 

« Pour l’instant, la proportion d’enfants avec la COVID longue est beaucoup, beaucoup, beaucoup moins importante que chez les adultes. Il y a l’air d’avoir certains cas, mais c’est loin d’être la majorité. Même les syndromes inflammatoires multi-systémiques que l’on s’attend à avoir dans une certaine proportion de cas... Encore une fois, le Delta ne semble pas agir différemment des autres variants. Mais encore une fois, on est tôt dans la vague. »

« La raison pour laquelle les enfants semblent davantage touchés présentement, c’est que la grande majorité des adultes et des ados sont maintenant vaccinés. »

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
En ondes jusqu’à
En direct
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.