• Accueil
  • Un maire suppléant qui ne fait pas l'unanimité
Chicane Daniel Cournoyer - François Belisle

Un maire suppléant qui ne fait pas l'unanimité

Un maire suppléant qui ne fait pas l'unanimité
Le conseiller municipal Daniel Cournoyer

Le choix du conseiller municipal Daniel Cournoyer comme maire suppléant de Trois-Rivières ne fait pas l'unanimité.

Le conseiller de Pointe-du-Lac, François Belisle, s'est opposé à la proposition du maire hier au conseil, disant "ne pas avoir oublié".

La chicane entre les deux conseillers remonte à 2017 où Daniel Cournoyer avait porté plainte contre François Belisle, avocat de formation, au Barreau du Québec qui avait finalement rejeté la plainte.

François Belisle aurait préféré que le conseil soit consulté et aurait plutôt proposé la candidature de Maryse Bellemare pour succéder à Ginette Bellemare.

0:00
0:53

"De mémoire et j'ai quand même une bonne mémoire, de l'histoire de la Ville de Trois-Rivières, c'est la probablement la première fois à vie qu'un(e) maire(sse) suppléante va être élu(e) sans l'unanimité des membres du conseil. Ça reflète quelque chose."

0:00
12:17

Le conseiller des Estacades Pierre-Luc Fortin a lui aussi voté contre.

0:00
4:04

Bien différent à Shawinigan

À Shawinigan hier c'est Josette Allard-Gignac qui a été désignée mairesse suppléante pour les six prochains mois.

Elle succède à Jacynthe Campagne qui avait terminé le différent mandat.

À Shawinigan, il n'y a pas de candidat désigné pour les quatre années complètes. Tous les conseillers font 6 mois chacuns pour permettre à tous d'occuper la fonction.

Une ou un autre maire suppléant sera nommée à la fin mai 2022.

Musique
En direct de 18:00 à 00:00
0
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.