• Accueil
  • «Ç’a passé aussi mal que quand c’était Gaétan Barrette qui le faisait!»
«Menaces» de François Legault aux médecins de famille

«Ç’a passé aussi mal que quand c’était Gaétan Barrette qui le faisait!»

«Ç’a passé aussi mal que quand c’était Gaétan Barrette qui le faisait!»
Getty Images/E+/ Geber86

Les médecins de famille n’ont visiblement pas apprécié l’impatience de François Legault à leur endroit lorsqu'il les a menacés de leur imposer de nouvelles règles pour qu’ils augmentent leurs heures travaillées. 

Mardi dernier, quand il a inauguré la session parlementaire à l’Assemblée nationale, François Legault a fait part de son exaspération face aux médecins de famille dans son discours d’ouverture. 

Le premier ministre du Québec estime que la prise en charge de tous les Québécois par un médecin de famille ne va pas assez vite. 

Réactions épidermiques des médecins de famille

En entrevue avec Patrick Lagacé, Dr Simon-Pierre Landry, médecin à l’urgence de Ste-Agathe et médecin de famille à Mont-Tremblant, a réagi aux propos du PM. 

«Ç’a passé aussi mal que quand c’était Gaétan Barrette qui le faisait! Ça ramène des mauvais souvenirs et ça crée un climat nocif, alors qu’on est en pleine pandémie et qu’il faut absolument faire des modifications dans les façons qu’on travaille. Les médecins de famille ne nient pas qu’il faut faire des changements parce que le système est en train de craquer. Au niveau de la première ligne, la liste pour obtenir un médecin de famille s’allonge et ça ne fait aucun sens. Le gouvernement a raison de faire de la pression sur le syndicat pour faire le changement sur le monde de rémunération des médecins pour les rendre plus efficaces. Mais il fait fausse route en instaurant le climat toxique de menaces qui existait au temps de Gaétan Barrette»

«Le système ne fonctionne pas bien. Mais on est dans une espèce de bras de fer entre le gouvernement et le syndicat au niveau du mode de rémunération qui serait quand même une révolution. Ça ne règlerait pas tout, car il manque encore 1000 médecins dans la province. Il manque un paquet d’infirmières. L’augmentation des pouvoirs aux pharmaciens n’a pas encore été complétée»

«Je n’y crois pas au fait de pousser les médecins de famille à augmenter leur nombre d’heures. Ça ne marchera pas, les médecins sont en burn-out. Si vous les poussez, ils vont juste aller au privé. Par contre, on peut augmenter l’efficacité du système de santé. Chaque heure que je travaille pourrait être mieux utilisée pour qu’il y ait plus des patients qui aient accès à un médecin de famille»

Le Hockey des Canadiens
En direct de 18:30 à 22:30
0
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.