• Accueil
  • «La 4e vague est inévitable et le Québec n’y échappera pas»
COVID-19

«La 4e vague est inévitable et le Québec n’y échappera pas»

«La 4e vague est inévitable et le Québec n’y échappera pas»
Photo Émilie Nadeau
0:00
7:48
0:00
8:06

À l’instar de la situation épidémiologique aux États-Unis, en France et au Royaume-Uni, le Québec doit se préparer activement pour affronter une quatrième vague de coronavirus.

C’est ce qu’a expliqué le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, lors de son point de presse, mardi.  

«Je me doute que les Québécois ne sont pas excités d’entendre parler de COVID-19 en plein milieu du mois d’août. Mais malheureusement, le virus ne prend pas de vacances et on doit se préparer pour la rentrée scolaire et le retour au bureau»

Le ministre est particulièrement préoccupé par la hausse des cas, la hausse des hospitalisations et surtout, la prévalence du variant Delta au Québec.

«La quatrième vague est inévitable et le Québec, malgré tout le travail qui a été fait au cours des derniers mois, ne pourra pas échapper à cette quatrième vague. Mais ce qu’on souhaite, c’est que la vague fasse le moins de dommages possible, en particulier dans nos hôpitaux. C’est pour ça qu’on insiste sur la vaccination du plus grand nombre de Québécois. C’est ce qui va nous permettre de contrôler la quatrième vague»    

La vaccination, le meilleur remède

Le ministre Dubé a de nouveau encouragé la population québécoise qui n’a pas encore été vaccinée à prendre rendez-vous.

Il était très fier de dire que 84% des Québécois éligibles à la vaccination (12 ans et plus) ont reçu une première dose de vaccin, ce qui représente 6,3 millions de personnes.

Quant aux Québécois adéquatement vaccinés avec deux doses de vaccin – ou une pour le vaccin Johnson & Johnson -, ils représentent 70% de la population éligible, soit 5,3 millions de personnes.

«Il nous manque donc 400 000 deuxième dose pour atteindre notre objectif initial de 75% de personnes pleinement vaccinées dans toutes les tranches d’âge. Ça, c’est déjà tout un succès»

«Et pour s’assurer que tout le monde qui a reçu une première dose en reçoive une deuxième, il nous manque donc 1,1 million de personnes à vacciner d’ici le 31 août. Ça représente de vacciner un million de personnes dans les 20 prochains jours. Et ce million qui nous manque va nous permettre aussi d’atteindre 84% de la population éligible qui auraient reçu deux doses»

«Si on atteint ces objectifs et on est très proche de l’atteindre, nous ferons partie des lieux les plus vaccinés au monde. Et c’est important d’aller à plus de 84% parce que la variant Delta est plus dangereux et plus contagieux que le variant des vagues précédentes»

Étant donné la situation épidémiologique préoccupante, le ministre Dubé a annoncé que le passport vaccinal entrera en vigueur dès le 1er septembre. 

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les meilleurs moments
En ondes jusqu’à 04:30
En direct
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.