• Accueil
  • Abus, harcèlement, violence | Un mécanisme indépendant de gestion de plaintes pour les fédérations sportives

Abus, harcèlement, violence | Un mécanisme indépendant de gestion de plaintes pour les fédérations sportives

Abus, harcèlement, violence | Un mécanisme indépendant de gestion de plaintes pour les fédérations sportivesPC
Québec veut contrer les cas d’abus dans le sport. C'est quoi le plan de match de la ministre?

10:47

Les fédérations sportives québécoises devront obligatoirement avoir un mécanisme indépendant de gestion des plaintes d’abus, de violence, de harcèlement et de négligence pour être reconnues par le gouvernement provincial.

L'annonce a été faite par Isabelle Charest, la ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine.

« On va doter les fédérations d’un mécanisme indépendant de gestion de plaintes », explique Isabelle Charest.

« C’est-à-dire, quelqu’un qui est complètement à l’extérieur des fédérations. Qui n’a pas de lien avec la fédération. Un athlète ne se dira pas : j’ai peur de dénoncer, parce que j’ai peur des représailles, parce que j’ai peur de ne pas jouer à mon sport préféré. J’ai peur de ne pas « faire » l’équipe.

« On va vraiment donner des outils aux fédérations pour pouvoir gérer ces cas d’abus, d’harcèlement… Évidemment, j’arrive du milieu du sport. Je suis au fait de la situation. C’est très important que le milieu du sport et des loisirs soit un milieu positif. »

Est-ce qu'une journée comme aujourd'hui est l’une des raisons pour lesquelles ont fait le saut en politique?

« Absolument. J’ai des amis… J'ai plein de gens qui ont été dans des situations problématiques qu’ils traînent toute leur vie. Peut-être que si, à un moment, au début de situations comme celles-là, il ou elle avait pu dénoncer, peut-être que le fil de leur vie aurait été complètement différent. Il y en a qui ont quitté le sport et qui sont restés aigris et amers. On doit offrir un environnement sain et sécuritaire à nos jeunes. »

Cette toute nouvelle politique fait des heureux auprès d’anciens jeunes qui ont été victimes d’agression sexuelle dans le passé, comme Éliane Viau, qui a vécu ce triste épisode à l’adolescence il y a quelques décennies.

Elle raconte ce qui s’est passé à l’époque, au sein de son équipe de soccer: le dénouement lié à son histoire personnelle et elle commente l’annonce de la ministre.

On l’écoute…

En direct de 07:00 à 11:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.