12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • PRIMEUR: Nathalie Normandeau demande un arrêt des procédures

PRIMEUR: Nathalie Normandeau demande un arrêt des procédures

PRIMEUR: Nathalie Normandeau demande un arrêt des procéduresPhoto: Cogeco nouvelles
Nathalie Normandeau

Nathalie Normandeau s'impatiente et veut mettre fin une fois pour toutes aux procédures judiciaires intentées contre elle à la suite de son arrestation par l'UPAC.

Cogeco Nouvelles a appris qu'elle a signifié pas plus tard qu'hier au Tribunal le dépôt d'une nouvelle requête en arrêt des procédures pour délais déraisonnables.


Une volte-face qui survient près de quatre ans après son arrestation en mars 2016.

Nathalie Normandeau, qui clame son innocence depuis son arrestation, considérait l'été dernier que la seule solution possible était l'acquittement.

Dans une déclaration dont Cogeco Nouvelles a obtenu copie en primeur, elle explique avoir changé son fusil d'épaule «en raison de délais qui s'allongent et des procédures qui se complexifient inutilement ».

Elle se désole de voir que son procès «se déroule sur la place publique alors qu’il devrait se tenir dans une salle de Cour.»

Elle poursuit en affirmant être dans une «situation personnelle et professionnelle intenable».

«À 51 ans, je dois gagner ma vie.»

Le juge André Perreault, qui n'entrevoit pas comment il serait possible de débuter le procès avant l'automne, avait invité en décembre dernier les coaccusés à invoquer de nouveau l'arrêt Jordan.

Arrêt Jordan prise deux

En mars 2018, soit deux ans après le coup de filet de l'UPAC, ce même juge avait rejeté une telle requête alors que les délais attribuables au ministère public dans la présente affaire était de 25 mois et 19 jours.

Ce qui était pourtant plus que les 18 mois prescrits par la Cour suprême.

Le Directeur des poursuites criminelles et pénales avait à l'époque convaincu le juge que la complexité de l'affaire justifiait de dépasser ce délai.

Depuis, cinq des huit chefs d'accusation portés contre l'ex-vice-première ministre du Québec sont tombés, et le juge a prononcé un acquittement sur les chefs de fraude, corruption et complot.

Nathalie Normandeau est la seule requérante, mais fort à parier que ses coaccusés joindront leurs voix.

Marc-Yvan Côté, Mario W. Martel, France Michaud, Bruno Lortie et François Roussy ont été arrêtés dans le même dossier le 17 mars 2016 par l’UPAC.

La date de l'audition de cette requête devrait être fixée lundi prochain au palais de justice de Québec.

D'après les informations obtenues par Louis Lacroix

 

Source: Déclaration de Nathalie Normandeau

Source: Source: Déclaration de Nathalie Normandeau

En direct de 15:00 à 18:30
2408
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.