12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • Un premier débat des chefs en francais avec des échanges musclés

Un premier débat des chefs en francais avec des échanges musclés

Un premier débat des chefs en francais avec des échanges musclésPhoto Joel Lemay/Pool/Agence QMI
Yves-François Blanchet (BQ), Andrew Scheer (PC), l'animateur Pierre Bruneau, Justin Trudeau (PLC) et Jagmeet Singh (NPD).

Quatre chefs de partis fédéraux se sont affrontés, mercredi, dans le premier débat en français de la campagne électorale: le libéral Justin Trudeau, le conservateur Andrew Scheer, le bloquiste Yves-François Blanchet et le néo-démocrate Jagmeet Singh.

Le Face-à-face au réseau TVA a donné lieu à deux heures de débat où le chef conservateur a dû essuyer plus d'attaques que le premier ministre libéral sortant.

Andrew Scheer a passé un premier quart d'heure difficile. Profitant du premier thème proposé par l'animateur de ce face-à-face du réseau TVA, les trois autres chefs se sont acharnés sur M. Scheer, lui réclamant à l'unisson qu'il admette sa position personnelle sur le droit à l'avortement.

M. Scheer n'a jamais répondu. Il s'est cantonné dans sa position officielle voulant qu'il voterait contre tout projet de loi futur qui limiterait le droit à l'avortement.

« C'est normal d'avoir, dans une population de 33 millions de personnes, différentes perspectives. La chose qui est importante, c'est que les Québécois et les Québécoises peuvent avoir confiance (...) que l'accès ne va pas changer au futur comme il n'a pas changé dans le passé », a répété M. Scheer.

Ça n'a pas suffi à ses adversaires.

Le chef bloquiste Yves-François Blanchet l'a accusé de vouloir cacher sa position dans ce dossier.

« C'est important pour les gens de savoir, personnellement, toi, Andrew Scheer, est-ce que vous croyez qu'une femme devrait avoir le choix? », a demandé le chef libéral Justin Trudeau, mêlant à quelques reprises tutoiement et vouvoiement de son adversaire principal.

M. Scheer a esquivé celle-ci aussi. Et M. Trudeau est revenu à l'attaque.

« On laisse la politique de côté. Est-ce que vous croyez en tant que chef, en tant que leader, en tant que père, en tant que mari, que les femmes ont le droit de choisir? », a insisté M. Trudeau qui, n'obtenant toujours pas de réponse satisfaisante, s'est tourné d'un air excédé vers le chef néo-démocrate, Jagmeet Singh, qui a repris la balle au bond.

M. Singh a, alors à son tour, fait la leçon à M. Scheer.

« Ce n'est pas acceptable d'avoir un homme qui parle sur les droits des femmes. Ce n'est pas acceptable d'avoir une négociation sur les droits des femmes », a-t-il lancé.

Pas d'appel

Passé à la question du jugement qui a invalidé une partie de la loi fédérale qui permet l'accès à l'aide à mourir, M. Trudeau a, pour la première fois, annoncé qu'il ne porterait pas ce jugement en appel s'il reprenait le pouvoir.

M. Scheer, lui, a dit qu'il fallait que la cause aille jusqu'en Cour suprême.

Les deux hommes se sont aussi affrontés sur la question de la possible décriminalisation des drogues dures pour contrer la crise des opioïdes.

Devant un « pas tout de suite » dit par M. Trudeau en réponse à une question de l'animateur Pierre Bruneau, M. Scheer a décelé « un agenda secret» de décriminalisation de toutes les drogues.

Ces premières minutes du débat, M. Blanchet a été moins présent. Il a quand même eu l'occasion de reprendre M. Singh qui qualifiait de « dégueulasse » la position du Bloc québécois sur le niqab.

« Je vais attribuer à l'apprentissage (incomplet) du français l'usage du mot dégueulasse », a semoncé M. Blanchet.

Frustration

Le chef bloquiste semblant penser que la première heure ne lui avait pas été équitable a, à un certain moment, exprimé sa frustration à l'animateur.

« Si vous interrompiez moins, j'aurais un peu plus de temps pour expliquer mes affaires », a-t-il reproché à M. Bruneau.

On discutait alors d'environnement. Le chef bloquiste a pu se ressaisir en apostrophant le chef conservateur.

« Parce que les autres émettent des gaz à effet de serre, émettons-en davantage nous-mêmes et laissons augmenter la fréquence et l'intensité des catastrophes naturelles, les migrations climatiques (...) en faisant semblant que ça va se régler tout seul », a raillé M. Blanchet.

La réplique de M. Scheer a été offerte sur le thème de l'utilité du Bloc québécois que les conservateurs qualifient de « gérants d'estrades ».

« Les plans, projets du Bloc québécois ne peuvent jamais être implémentés (sic) et le plan pour l'environnement de Justin Trudeau n'a aucun détail. M. Trudeau est un champion d'improvisionnement (sic)», a déclaré le chef conservateur.

Elizabeth May du Parti vert et Maxime Bernier du Parti populaire n'ont pas été invités au débat baptisé «Face-à-Face 2019» par TVA.

Il s'agit du premier débat pour Justin Trudeau depuis le déclenchement de la campagne électorale, puisque le chef libéral s'était absenté de l'événement organisé par le magazine MacLean's et le réseau de télévision Citytv, au deuxième jour de la campagne. Ce débat avait opposé Messieurs Scheer et Singh, ainsi que Madame May.

Le débat de TVA est une toute première expérience pour le nouveau chef bloquiste.

Deux autres débats, organisés par la Commission fédérale des débats des chefs, auront lieu la semaine prochaine.

En direct de 03:00 à 07:00
2220
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.