• Accueil
  • Au micro de Paul Arcand: Nathalie Provost, survivante de Polytechnique
Pour ne pas oublier le 6 décembre 1989

Au micro de Paul Arcand: Nathalie Provost, survivante de Polytechnique

Au micro de Paul Arcand: Nathalie Provost, survivante de Polytechnique
14 faisceaux s'illumineront lundi en mémoire des victimes de Polytechnique
Photo La Presse Canadienne

À 8 h 30 lundi matin, des gerbes de roses blanches ont été déposées devant la plaque commémorative à la mémoire des 14 femmes assassinées à Polytechnique le 6 décembre 1989 à Montréal.

Des prises de paroles et des performances artistiques se tiendront dès midi à la Place-du-6-décembre. Aussi, le ciel montréalais s'illuminera pour une huitième année consécutive à travers une œuvre créée par Moment Factory.

À 17 h 10, heure où les premiers coups de feu ont été tirés, 14 faisceaux seront allumés, un à la fois, à quelques secondes d'intervalle, à l'appel du nom des 14 victimes.

Les premiers ministres Trudeau et Legault seront présents.

En raison de la pandémie, il n'y aura pas de rassemblement sur le mont Royal cette année, mais le public est invité à observer une minute de silence.

« Chaque année, c'est des années particulières. Cette année, je me suis appuyée sur la vie, l'espoir, l'envie d'aller de l'avant de mes quatre enfants. Je les regarde aller et je me dis qu'on va probablement réussir à avancer encore comme on l'a fait quand on était plus jeune et comme nos parents avant nous. Voilà. »   

« Ils l'ont promis en élection, on l'attend avec impatience (...) Une arme, c'est fait pour tuer et on le voit dans les rues de Montréal. Il faut agir. Je sais que ce n'est qu'un petit bout le contrôle des armes à feu (...) mais il faut aussi un contrôle sévère. »

Droit Devant avec Alexis Samson
En direct de 12:00 à 15:00
0
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.