• Accueil
  • Hockey et homosexualité : pourquoi est-ce encore tabou en 2020?

Hockey et homosexualité : pourquoi est-ce encore tabou en 2020?

Hockey et homosexualité : pourquoi est-ce encore tabou en 2020?
Hockey et homosexualité :pourquoi est-ce encore tabou? - Yanic Duplessis, Ray Lalonde, Sylvain Guimond

15:54

Hockey et homosexualité :pourquoi est-ce encore tabou? - Yanic Duplessis, Ray Lalonde, Sylvain Guimond

YANIC DUPLESSIS, joueur de hockey ayant fait son coming-out

RAY LALONDE, chroniqueur

SYLVAIN GUIMOND, docteur en psychologie du sport, nous parle du coming out de Yanic Duplessis, joueur de hockey

Détails

Yanic Duplessis est un grand adolescent qui joue au hockey à un haut niveau. Il n’est pas le seul. Mais lui, il est homosexuel. Et il l’a révélé publiquement.

Repêché par les Voltigeurs de Drummondville en 2019, Yanic Duplessis, a joué durant deux saisons avec l’équipe de moins de 18 ans des Flyers de Moncton.

En conversation avec Isabelle Maréchal, le jeune homme âgé de 17 ans originaire du Nouveau-Brunswick admet que « ce n’est pas quelque chose que tu vois très souvent », mais maintenant qu’il est sorti du placard, « c’est sûr que c’est une pression enlevée des épaules. »

Et depuis combien de temps Yanic Duplessis voulait publiquement sortir du placard?

« Publiquement, ça faisait trop longtemps (rires). En équipe, on dit qu’il y a une personne sur 10 qui est gaie. Et on a 20 joueurs dans une équipe de hockey…

« Je ne dis pas qu’il y a deux joueurs par équipe, mais je suis sûr que je ne suis pas tout seul qui joue au hockey et qui est homosexuel.

« Il y a une couple de joueurs qui m’ont texté et qui m’ont dit qu’ils vivaient la même chose que moi, mais qu’ils avaient trop peur de faire ce que j’ai fait. Je trouve qu’il faut du changement. »

Outre Yanic Duplessis, le spécialiste de marketing sportif Ray Lalonde et le docteur en psychologie du sport Sylvain Guimond ont pris part à la conversation.

Saluant le geste du jeune homme, Ray Lalonde explique qu’il y a une attitude et une « culture de macho qui vient, parfois, des vieilles traditions, des vieilles mentalités et du manque d’ouverture d’esprit ou de progressisme ».

« Les cinq grandes ligues (LNH, NBA, NFL, MLS, Baseball majeur) en Amérique du Nord ont un rôle à jouer dans la diversité et l’inclusion.

« Et ça commence. On le voit dans les mouvements contre l’injustice sociale, mais on le voit aussi dans cette ouverture d’esprit. Ce que Yannick a fait, je pense, c’est qu’il a ouvert la porte. Il a été le premier à mettre le pied dedans dans son industrie. Plusieurs autres vont pouvoir suivre. »

Pour sa part, Sylvain Guimond croit que le jeune homme va avoir plus de renforcement positif que négatif.

« Je pense que n’importe quel athlète performe beaucoup mieux lorsqu’il est heureux. J’ai vu son père en entrevue. Il était très émotif et très fier de son fils. Et il doit l’être. Notre société doit être fière de cette personne-là. »

En direct de 00:00 à 03:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.