• Accueil
  • L'affaire SNC-Lavalin nuit à Trudeau dans les intentions de vote au Québec

L'affaire SNC-Lavalin nuit à Trudeau dans les intentions de vote au Québec

L'affaire SNC-Lavalin nuit à Trudeau dans les intentions de vote au Québec iStock / Marc Bruxelle

OTTAWA - Les intentions de vote de l'électorat du Québec semblent avoir été influencées récemment par la gestion de l'affaire SNC-Lavalin par le gouvernement du Parti libéral (PLC)

Un sondage Léger réalisé sur le web du 8 au 11 mars auprès de 1014 Québécois conclut que le PLC a reculé de 4 pour cent dans la faveur populaire depuis le début de la controverse, le 2 février. Les libéraux obtiennent désormais 35 pour cent des intentions de vote au Québec.

L'enquête menée pour Le Journal de Montréal affirme que pendant la même période, le Parti conservateur (PC) a progressé de 5 points pour recueillir 26 pour cent des appuis. Pour sa part, le Bloc québécois (BQ) a reculé de 21 à 17 pour cent, le Parti Vert s'est élevé de 5 à 9 pour cent alors que le Nouveau Parti démocratique (NPD) est resté à peu près stable, passant de 8 à 7 pour cent.

Danger de perdre le pouvoir

Le Parti populaire du Canada (PPC) a légèrement glissé de 6 à 4 pour cent de la faveur.

Le sondeur Jean-Marc Léger croit que si le premier ministre Justin Trudeau ne consolide pas ses appuis au Québec, le PLC perdra le pouvoir.

Dans une autre facette du sondage, on a demandé aux Québécois qui ils avaient tendance à croire dans la controverse entourant SNC-Lavalin. Ils ont répondu l'ex-procureure générale Jody Wilson-Raybould à 39 pour cent et le premier ministre Justin Trudeau à 25 pour cent. Trente-six pour cent des répondants ont dit ne pas savoir.

La marge d’erreur du sondage est de 3,08 pour cent, 19 fois sur 20.

Que La Mauricie se lève

Que La Mauricie se lève

avec Catherine Gaudreault

En direct de 05:30 à 09:30
1072
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.