• Accueil
  • «On envoie des amateurs dans l'espace» -Claude Lafleur
Mission de SpaceX

«On envoie des amateurs dans l'espace» -Claude Lafleur

«On envoie des amateurs dans l'espace» -Claude Lafleur
AP via SpaceX

Contrairement aux traditionnelles missions spatiales de la NASA depuis des décennies, les nouveaux périples dans l’espace comme ceux de SpaceX soulèvent bien des interrogations.

Au micro de Paul Houde, le journaliste scientifique Claude Lafleur met les choses en perspective relativement à ce vol de trois jours de SpaceX, baptisé Inspiration 4.

« On a beaucoup moins d’information sur cette mission que les missions de la NASA, parce qu’on n’a pas les retransmissions en direct. C’est gardé secret entre SpaceX et la capsule. »

Claude Lafleur note que le retour – prévu samedi – a été avancé, vraisemblablement afin de profiter de la clarté du jour lors de retour de la capsule sur terre.

Les quatre places réservées de ce voyage ont été payées par un milliardaire, Jared Isaacman, qui est de l’expédition avec trois invités. 

« On imagine qu’il a payé à peu près 200 millions de dollars. Encore là, ça n’a pas été divulgué. On a affaire à une mission privée. Il y a beaucoup d’informations que l’on n’a pas. En même temps, on fait une levée de fonds pour l’hôpital Saint-Jude, au Tennessee, qui fait de la recherche sur le cancer. »

Dans les faits, Isaacman, Hayley Arceneaux, Chris Sembroski et Sian Portor (qui a failli être une astronaute de la NASA) n’ont pas réellement d’expérience de pilotage d’une capsule spatiale.

« C’est la première mission où il n’y a aucun astronaute professionnel à bord. Tout est automatique. Et c’est aussi la première mission qui n’est pas réalisée par un gouvernement quelconque. C’est vraiment une entreprise privée qui mène la mission de A à Z sans aucune participation d’une agence spatiale. C’est ça, la première, pour moi. »

Et il y a la part de risque.

« C’est dangereux, aller dans l’espace. David Saint-Jacques, Chris Hadfield, Marc Garneau et compagnie, ce sont des gens qui ont pris des risques et qui se sont très, très bien préparés pour ça. Là, on envoie des amateurs dans l’espace. Un jour, il va arriver un accident. Je ne le souhaite pas, mais c’est presque inévitable. »

 

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Que La Mauricie se lève
En ondes jusqu’à 10:00
En direct
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.