• Accueil
  • «Je tire quand je veux, sur qui je veux»
La morale des gangs de rue

«Je tire quand je veux, sur qui je veux»

«Je tire quand je veux, sur qui je veux»
L'animateur Paul Arcand

Lors de sa revue de presse, mercredi, Paul Arcand a notamment traité de cette autre fusillade qui a éclaté en plein quartier résidentiel de Laval, mardi après-midi.

Un homme de 33 ans a d'ailleurs été blessé

C’est la troisième fusillade en trois jours à survenir dans le quartier Chomedey à Laval. Deux d’entre elles ont eu lieu en plein jour.

De nombreux Lavallois sont effrayés par la prolifération de ces actes violents, souvent alimentés par une circulation abondante d’armes à feu. 

« 75 % des fusillades à Laval l’an passé étaient associées aux gangs de rue, selon Jean-François Rouselle, assistant-directeur aux enquêtes du Service de police de Laval. Ce qui est plus préoccupant encore est le nombre d’armes saisies par la police cette année. On parle de deux douzaines d’armes. L’année précédente, c’était la moitié. Ça veut dire qu’il y a énormément d’armes qui circulent à Laval, dans les mains d’individus qui n’ont aucune forme de scrupule et de morale. ''Je tire quand je veux, sur qui je veux''. »

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les meilleurs moments
En ondes jusqu’à 04:30
En direct
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.