• Accueil
  • De nombreux policiers hésitent à intervenir
Selon une étude québécoise

De nombreux policiers hésitent à intervenir

De nombreux policiers hésitent à intervenir
Cogeco Média

Une étude réalisée par le Centre de recherche et de développement stratégique de l'École nationale de police du Québec confirme que le désengagement policier est présent au Québec. 

Le désengagement policier est ce phénomène qui mène des policiers à se retirer de certaines interventions ou à s'abstenir complètement d'intervenir alors qu'ils auraient dû intervenir.

Selon les 21 policiers qui ont participé à cette étude, la démotivation, le découragement, la baisse d'attachement et d'intérêt à la profession, la démobilisation et l’indifférence font partie de leur quotidien et mènent à une baisse d’effort et à l’hésitation à intervenir.

Cinq causes ont été identifiées pour expliquer le désengagement policier :

- Les craintes de répercussions ou de conséquences; 
- Les critiques du public et la méconnaissance du métier de policier; 
- Le manque de soutien organisationnel; 
- Le sensationnalisme médiatique; 
- La perception du sentiment d'injustice.

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les meilleurs moments
En ondes jusqu’à 04:30
En direct
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.