• Accueil
  • «C’est la fin de l’impunité» -Me Charles Doucet
Affaire Charlotte Bouchard

«C’est la fin de l’impunité» -Me Charles Doucet

«C’est la fin de l’impunité» -Me Charles Doucet
Charlotte Bouchard
PC/Paul Chiasson

Le harcèlement sur les réseaux sociaux a désormais de réelles conséquences qui peuvent mener à un casier judiciaire.

C’est ce qui est arrivé cette semaine à Danny Arsenault qui a harcelé pendant des mois Charlotte Bouchard, la sœur de la joueuse de tennis Eugénie Bouchard. 

Durant plus d’un an, Danny Arsenault a envoyé plus de 1800 commentaires à Charlotte Bouchard via la plateforme Instagram, certains d’entre eux à connotation sexuelle, vulgaire et violente.

Maître Charles Doucet, procureur de la Couronne dans cette affaire, a expliqué les conséquences subies par la victime au micro de Patrick Lagacé.

« Madame Bouchard a vécu cela très difficilement. Ce que l’on doit savoir, c’est quand une personne que l’on ne connaît pas nous écrit, Madame Bouchard, quand elle se promenait à Montréal, elle ne connaissait pas le visage du monsieur avant qu’elle ne porte plainte. »

« Elle ne sait jamais qui est derrière elle. Est-ce son harceleur? C’est ça qui est le plus terrifiant dans ce genre d’accusation. La personnalité publique ne sait pas si le harceleur est dans le détour. Elle a même quitté Montréal pour s’établir en Europe. »

Selon le procureur, la décision de la juge Silvie Kovachevich démontre qu’elle a bien cerné le problème dans ce genre de cause. 

« C’est la fin de l’impunité. Les gens derrière leurs claviers sont responsables de leurs paroles. Ce sont des gestes qui sont criminels. En imposant un casier criminel, la juge a bien su envoyer un message à la collectivité.

«Si vous harcelez sur les réseaux sociaux une personnalité publique, vous pouvez être traduits en justice, vous pouvez être déclarés coupables et vous pouvez avoir un casier criminel, minimalement, et même une peine d’emprisonnement. »

Le Hockey des Canadiens
En direct de 18:30 à 22:30
0
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.