• Accueil
  • Éric Salvail, qui fait l’objet d’une nouvelle plainte de nature sexuelle, était de retour en cour

Éric Salvail, qui fait l’objet d’une nouvelle plainte de nature sexuelle, était de retour en cour

Éric Salvail, qui fait l’objet d’une nouvelle plainte de nature sexuelle, était de retour en cour
Le producteur et animateur déchu, Éric Salvail, au palais de justice de Montréal, le 19 février 2020
Photo: La Presse canadienne, Paul Chiasson

Éric Salvail, qui fait l’objet d’une nouvelle plainte pour action indécente, était de retour en cour mercredi à Montréal pour la suite de son procès qui a commencé le 17 février. 

Non seulement le producteur et animateur déchu aurait manifesté un comportement inapproprié à l'endroit d'un massothérapeute dans la trentaine, il aurait commis une infraction de nature sexuelle à son égard. C'est qu'a expliqué notre chroniqueuse aux affaires judiciaires à l'émission Puisqu'il faut se lever, mercredi matin.

Outre l’action indécente dont il était question mardi, Marie-Laurence Delainey a précisé qu’«Éric Salvail aurait demandé un extra à ce massothérapeute», c’est-à-dire le plaignant. Pendant la séance de massothérapie, Salvail aurait tenté d'empoigner la main de l'employé afin de la mettre sur ses parties génitales. 

La veille, le 98.5 a révélé en primeur qu’une nouvelle plainte avait été déposée contre lui à propos d'un événement qui aurait eu lieu dans un populaire spa de Montréal, quelques jours seulement avant le début du procès d'Éric Salvail, soit le 6 février.

«En fait, il aurait montré qu’il voulait un extra. L’homme, très mal à l’aise, a rapporté les faits à son superviseur qui en a ensuite discuté avec la direction de l’entreprise. La journée même, Éric Salvail apprenait qu’il n’avait plus le droit de mettre les pieds à cet endroit. Peu de temps après la fin du contre-interrogatoire de Salvail, le 20 février, le massothérapeute a pris la décision de se rendre dans un poste de police de quartier pour y porter plainte.»

Le plaignant a été rencontré par les policiers du Service de police de la Ville de Montréal. Pour l’instant, aucune accusation n’a été portée à l’endroit de M. Salvail.

Précisons que des enquêteurs analysent la plainte pour déterminer si celle-ci est crédible.

À l’extérieur du Canada, Éric Salvail est arrivé à l’aéroport Montréal-Trudeau, lundi après-midi.

Son procès s'est poursuivi

Par ailleurs, son procès pour agression sexuelle s'est poursuivi mercredi. Rappelons que c'est un procès devant juge seul.  

La poursuite souhaite présenter une contre-preuve. La procureure Me Amélie Rivard va donc présenter une requête au tribunal en ce sens, qui sera débattue le 30 avril. Si le juge Alexandre Dalmau l'accepte, 3 ou 4 nouveaux témoins pourraient être entendus.

Le procès avait été ajourné le 20 février, à la suite du témoignage de l’accusé et de la présumée victime dans l’affaire.

Éric Salvail est accusé d’agression sexuelle, de harcèlement et de séquestration, à l'égard de Donald Duguay, 47 ans.

Les faits reprochés se seraient déroulés en 1993. À l'époque, les deux hommes travaillaient à Radio-Canada, selon la poursuite. Le principal incident au coeur du procès se serait produit dans une des toilettes du niveau C de la tour de Radio-Canada, le 29 octobre.

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Droit Devant avec Alexis Samson
En ondes jusqu’à 15:00
En direct
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.