12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope outline12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close16x16 spotify12x12 arrow left outline12x12 arrow right outline16x16 link
  • Accueil
  • Une ex-infirmière décrit l'enfer de la dépendance aux opioïdes

Une ex-infirmière décrit l'enfer de la dépendance aux opioïdes

Une ex-infirmière décrit l'enfer de la dépendance aux opioïdesPhoto: Cogeco nouvelles
Le palais de justice de Shawinigan

Une ancienne infirmière profite de ses démêlés avec la justice pour mettre les gens en garde contre la consommation d'opioïdes.

Hier, au palais de justice de Shawinigan, c'était les représentations sur sentence d'Andrée-Anne Deschênes, reconnue coupable d'avoir fabriqué de fausses prescriptions.

La femme de 28 ans et son conjoint ont témoigné hier des ravages de la dépendance à l'oxycodone, médicament qui lui a été prescrit pour soulager les douleurs causées par la fibromyalgie, sous le nom Supeudol.

Au bout d'un an, elle a développé une dépendance. Elle en est venue à se présenter dans des pharmacies en utilisant l'identité de femmes qu'elle connaissait, geste qu'elle a répété 16 fois. 4 fois elle a réussi à obtemnir la drogue.

Andrée-Anne Deschênes connaitra sa sentence le 13 mars.

Le psychiatre Pierre Mailloux affirme que l'oxycodone est un dérivé de la morphine.

0:20

Pierre Mailloux 13 février 2020

Détails
En direct de à
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.