• Accueil
  • "La plainte des Métallos est symbolique, mais pas anodine" - Jean-Claude Bernatchez

"La plainte des Métallos est symbolique, mais pas anodine" - Jean-Claude Bernatchez

"La plainte des Métallos est symbolique, mais pas anodine" - Jean-Claude BernatchezPhoto: Cogeco nouvelles

La plainte déposée par le Syndicat des Métallos auprès de l'Organisation internationale du Travail contre le Premier ministre François Legault, dans le dossier du lockout à l'Aluminerie de Bécancour, ne devrait pas avoir une grande incidence sur la suite des choses, selon le professeur titulaire en relations de travail à l'Université du Québec à Trois-Rivières, Jean-Claude Bernatchez.

Selon monsieur Bernatchez, l'Organisation internationale du Travail a un pouvoir de recommandation, et non de décision. En plus, elle intervient auprès de pays reconnu. Elle ne peut donc pas le faire auprès du gouvernement du Québec.

Même s'il est plus symbolique qu'autre chose, le geste des Métallos n'est quand même pas anodin, affirme Jean-Claude Bernatchez.

 

En direct de 07:00 à 11:00
1137
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.