Aller au contenu

Véhicules électriques : GM entrevoit une rentabilité en 2025

Véhicules électriques : GM entrevoit une rentabilité en 2025
Chevrolet Blazer EV 2024
Auto123.com

•    GM anticipe une rentabilité en 2025 pour ses modèles électriques.

•    Les subventions fédérales américaines sont essentielles pour en arriver à cette rentabilité.

•    Mary Barra tente toujours de convaincre les investisseurs que GM peut être une entreprise en pleine croissance après des années plus difficiles.

Au tournant de la présente décennie, Mary Barra, la cheffe de la direction de General Motors, affirmait que les véhicules électriques allaient devenir profitables à compter de l’année 2023. 

Ce n’est pas ce qui se produit à l’heure actuelle. Cependant, à sa décharge, il faut préciser que sa déclaration est survenue avant la pandémie. La crise vécue a changé la donne. 

La dirigeante en a remis cette semaine en affirmant maintenant que les véhicules électriques proposés par le groupe General Motors (GM) seraient rentables à compter de 2025. C’est en partie attribuable au fait que les subventions fédérales américaines récemment adoptées comblant l’écart de rentabilité entre les véhicules électriques et le parc de modèles à combustion de GM.

Consultez les véhicules à vendre disponibles près de chez vous

Silverado EV RST 2024 - Profil

Mary Barra n’a toutefois pas précisé quelles seraient les marges bénéficiaires des véhicules électriques de GM lors de sa présentation à des investisseurs à New York. Évidemment, celle-ci va varier d’un modèle à un autre. Un Chevrolet Equinox EV va rapporter moins que la camionnette Silverado EV. Elle a toutefois précisé que les subventions fédérales allaient mener à des « marges similaires à celles des véhicules équipés de moteurs à combustion interne ».

La dirigeante travaille fort pour convaincre les investisseurs que la compagnie qu’elle dirige peut être une société de croissance, inversant au passage des années de déclin en fait de parts de marché. Jusqu’à présent, Wall Street ne s’est pas ralliée au projet. Les actions de GM se négocient à 6,5 fois les profits, soit à peine plus que ce qui est observable chez l’ennemi avoué de l’entreprise, Ford. La marque qui domine le marché de la voiture électrique, Tesla, voit les siennes se négocier à près de 60 fois les profits, même si le cours de son action a baissé de 47 % jusqu’ici cette année. 

Pour en arriver à ses objectifs, GM accélère la production de véhicules électriques en Chine, le plus grand marché du monde. D’ici 2025, Mme Barra a déclaré que son entreprise pourrait produire jusqu’à deux millions de véhicules électriques dans le monde.

Les investissements de GM dans les matières premières des batteries et la production de cellules au niveau national devraient permettre à un plus grand nombre de véhicules électriques du constructeur de bénéficier de subventions fédérales.

GM est derrière Tesla, Ford et Hyundai pour les ventes de véhicules aux États-Unis cette année. L’entreprise prévoit d’accélérer la production en Amérique du Nord et en Chine de 2023 à 2025. De 2022 à la première moitié de 2024, GM a déclaré qu’elle construirait 400 000 modèles électriques pour l’Amérique du Nord. C’est moins que ce qui avait été anticipé à l’origine.

 

Cadillac Lyriq 2023 - Profil

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les grands titres
En ondes jusqu’à 05:30
En direct
75