Aller au contenu
Violence, racisme et misogynie au Conseil

Le maire Lamarche soulagé des conclusions de l'enquête

Le maire Lamarche soulagé des conclusions de l'enquête

Le maire de Trois-Rivières, Jean Lamarche, se dit soulagé de la conclusion de l'enquête de la commission municipale sur les allégations de violence, racisme et misogynie autour de la table du conseil

La commission a conclue qu'aucun propos "misogynes" ou "racistes" n'ont été prononcés.

Elle explique également que le terme "violence" est exagéré, mais convient toutefois  que les discussions entre les élus peuvent être houleuses, que le ton peut monter et qu'il y a des conflits de personnalités entre élus.

Cette enquête avait été déclenchée après que la conseillère municipale Pascale Albernhe-Lahaie aille dénoncé des propos du genre lors des séances à huis clos.

M. Lamarche admet tout de même que tout le processus va laisser des traces au sein de son administration.

« J'ai des gens qui redoublent de prudence et quand on redouble de prudence, ben souvent ça nous empêche de faire preuve de créativité, je le sais qu'au niveau organisationnel, ça va laisser des traces. »

0:00
12:28
Abonnez-vous à l’infolettre du 106.9 Mauricie!Abonnez-vous à l’infolettre du 106.9 Mauricie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Vous aimerez aussi

Plus avec Catherine Gaudreault

Est-ce que le marché immobilier va devenir fou ?
Faute de moyen, SOS Violence conjugale a dû refuser 50% des demandes d'aide
Démission du maire d'Hérouxville : TES Canada en cause ?
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
En direct
En ondes jusqu’à