Aller au contenu
La Poche bleue

Les défaites du Canadien: «Il faut se calmer les nerfs» -Maxim Lapierre

Les défaites du Canadien: «Il faut se calmer les nerfs» -Maxim Lapierre
Minas Panagiotakis/Getty Images

À une semaine du premier match de la saison régulière, plusieurs questions demeurent en suspens et l’équipe de La Poche Bleue propose quelques pistes de réponses.

En compagnie de l’animateur Mario Langlois, Guillaume Latendresse et Maxim Lapierre parlent composition des trios, et aussi, à quel endroit Juraj Slafkovsky doit jouer.

« Slafkovsky, il faut qu'il commence à Montréal, il n'y a pas de doute là-dessus. Il est capable de jouer sur tous les trios et de grandir comme joueur », note Latendresse qui estime que le jeune Slovaque ne vivra pas assez d'adversité s'il joue sur le premier trio à Laval.

Et il aimerait voir Jake Evans obtenir une promotion. 

« En ce moment, il connaît tout un camp d’entraînement. Je suis tanné de voir Jake Evans sur la « 4 ». Je pense qu’il peut devenir une pièce maîtresse pour le Canadien. Il mérite d’avoir sa chance sur un Top-9. Pour moi, Monahan commence à gauche du premier trio avec Suzuki et Caufield.

Le retour convaincant de Sean Monahan au terme d’une blessure a drôlement impressionné Latendresse.

Appel au calme

Pour sa part, Maxim Lapierre a lancé un appel au calme après la séquence de six revers des Canadiens de Montréal en matchs préparatoires.

« J’entends des commentaires qu’on n’accepte pas que le Canadien soit 0-6. On s’attendait à quoi cette année? Les matchs hors-concours sont là pour reprendre la forme, pas pour gagner et créer un élan. Il faut se calmer les nerfs ».

Lapierre note que Owen Beck, Rem Pitlick et Kaiden Guhle ont fait une bonne impression. Pour ce qui est du surplus d’attaquants à Montréal, il pense « qu’il faudra trouver le moyen d'échanger un vétéran ».

Il n’est pas trop convaincu de l’impact de Christian Dvorak depuis son arrivée à Montréal et la présence de certains joueurs l’embêtent. 

 « Il y a des joueurs qui me dérangent dans l'alignement, faisant référence à Hoffman et Dadonov. Je ne comprends pas pourquoi ils sont là ».

Et pour ce qui est de la présence de Slafkovsky à Montréal, il n’a pas de doute dans son esprit.

« Je ne peux pas croire qu'un premier choix au total ne commence pas la saison à Montréal ».

On écoute le duo avec Mario Langlois...

Vous aimerez aussi

Plus avec Mario Langlois

Cole Caufield: «C'est une machine à buts» -Stéphane Richer
«Le Canadien n'a aucune raison de ne pas s'améliorer» -Guy Boucher
Nancy et le CF Montréal: «On a frappé un mur avec lui» - Gabriel Gervais
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les meilleurs moments
En ondes jusqu’à 04:30
En direct
75