Aller au contenu

Maladie de Lyme: est-il difficile d'obtenir un diagnostic au Québec?

Maladie de Lyme: est-il difficile d'obtenir un diagnostic au Québec?
Photo: rbkomar / E+ / Getty Images

Dans un message publié sur LinkedIn, le président du Groupe Jean Coutu et Brunet, Alain Champagne, a annoncé le suicide de sa fille, qui avait beaucoup de difficulté à vivre avec l'évolution des symptômes de la maladie de Lyme dont elle souffrait.

Monsieur Champagne indique dans son message : «après des années d'errance médicale au Québec - et finalement avoir obtenu un test positif aux États-Unis en juin dernier». Il semble donc fort complexe d'obtenir un diagnostic clair lorsque vient le temps de parler de la maladie de Lyme.

Au micro de Luc Ferrandez, le microbiologiste et infectiologue Amir Khadir a commenté la situation et offert son regard sur la complexité d'obtenir un diagnostic pour la maladie de Lyme au Québec et même ailleurs.

«Pour beaucoup de gens, au Québec comme aux États-Unis, c'est parfois difficile de faire reconnaître leur maladie, bien que les symptômes et les conditions dans lesquelles ils sont tombés malades portent à croire qu'ils sont sujets à avoir le Lyme. [...] Au cours des deux dernières années, il y a eu cinq suicides, dont une ancienne présidente de l'Association québécoise de la maladie de Lyme qui avait réussi, grâce à ses efforts, à mobiliser suffisamment d'énergie pour que l'Assemblée nationale s'en saisisse en 2018 et qu'aujourd'hui on ait, heureusement, grâce à la reconnaissance par le gouvernement, le début d'une certaine solution je dirais.»

Vous aimerez aussi

Plus avec Luc Ferrandez

Est-ce qu'on devrait laisser les enfants se débrouiller avec leurs devoirs?
Crise importante des migrants à Londres
#metoo : la vague de dénonciations s'amorçait il y a 5 ans
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
La nuit en direct
En ondes jusqu’à 03:00
En direct
75