Aller au contenu
Revue de presse, lundi

«Faut pas nous prendre pour des fous à temps plein»

«Faut pas nous prendre pour des fous à temps plein»
Paul Arcand durant sa revue de presse, à 6 h.
Cogeco Média

Outre la très belle journée attendue côté météo à Montréal, la revue de presse de Paul Arcand était toutefois assombrie par « une nouvelle assommante qui ne va pas surprendre les juristes », mais qui a choqué l'animateur et son équipe.

Isablelle Hachey, dans La Presse, résume la triste histoire d'une femme qui a été violée par son colocataire, qui est tombée enceinte, qui a décidé de garder l'enfant et qui, beaucoup plus tard, a vu le père revenir revendiquer ses droits de paternité.

Paul Arcand soulignait aussi une rentrée scolaire stressante pour les parents avec les prix des fournitures scolaires, un conflit de travail à l'horizon dans la gestion du transport des élèves et encore et toujours la question de la qualité de l'air dans les écoles.

Parlant de qualité de l'air, dans un autre dossier qui celui-là a marqué l'été 2022, l'animateur soulignait la visite à Rouyn du ministre de l'Environnement Benoit Charette pour fixer les normes à la Fonderie Horne. 

 « Ce qui me dérange le plus dans toute cette histoire de la Fonderie Horne, c'est malheureusement la perte de crédibilité de la santé publique dans toute la gestion de ce dossier-là ». 

« L'exigence gouvernementale qui sera imposée à Glencore, le propriétaire de la Fonderie à Rouyn-Noranda? Encore là, le gouvernement sortant a un déficit de crédibilité en matière d'environnement. On essaie de nous faire passer le troisième lien comme étant une mesure verte: faut pas nous prendre pour des fous à temps plein.

Vous aimerez aussi

Plus avec Paul Arcand

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Classiques 80-90
En ondes jusqu’à 18:00
En direct
75