Aller au contenu
Temple de la renommée du hockey

«On a fait de belles choses, même si on n'a pas gagné la Coupe» -A. Burrows

«On a fait de belles choses, même si on n'a pas gagné la Coupe» -A. Burrows
Henrik Sedin, Alexandre Burrows et Roberto Luongo
Photo: Archives - Jeff Vinnick / NHLI / Getty Images

Alors que trois de ses anciens coéquipiers seront intronisés au Temple de la renommée, l'entraîneur adjoint de Martin St-Louis avec les Canadiens, Alexandre Burrows était en entretien avec Mario Langlois afin de parler de Roberto Luongo et des jumeaux Sedin.

Soulignant que le succès de ces trois hommes lui a permis de vivre des moments exaltants, Burrows explique que malgré que la Coupe Stanley n'ait pas été soulevée à Vancouver, ils ont permis à la ville de vivre des moments uniques et extraordinaires tout au long de leur carrière.

Lorsque questionné sur le fait que les deux jumeaux auraient pu évoluer dans des organisations différentes, leur ancien coéquipier n'a pas passé par quatre chemins, selon lui c'était bien peu probable parce que Brian Burke avait tout manigancé pour les repêcher ensemble.

«C'est certain que ça aurait été différent de ne pas les voir jouer ensemble. Ils étaient tellement beaux à voir jouer ensemble, c'est comme s'ils avaient un sixième sens dans leur façon de se retrouver sur la glace.»

Avec une pointe d'humour, Alex a plutôt relancé Mario en lui demandant combien ils auraient été extraordinaires s'ils avaient pu jouer avec un «vrai ailier numéro un».

«Moi la question que je me pose c'est justement s'ils avaient jouer avec un joueur vraiment top top, à quel point ils auraient pu avoir du succès?»

Mario ajoute toutefois que cette question ne lui a jamais effleuré l'esprit et que son humilité est tout à son honneur, sachant que Burrows s'est plutôt ajusté à eux pour faire la différence.

Alexandre rappelle ensuite combien le fait de les avoir étudiés pendant une longue période lui a permis de faire une différence lorsqu'Alain Vigneault lui a offert un soir la chance d'évoluer à leurs côtés.

Même son de cloche en ce qui concerne Roberto Luongo, pour tout ce que le gardien a réalisé dans sa carrière. Il aborde aussi l'ensemble de l'oeuvre du gardien soulignant ses témoignages marquants à l'extérieur de la patinoire en Floride.

Vous aimerez aussi

0:00
11:49

Plus avec Mario Langlois

«Un joueur complet, mais je ne pense pas qu'il marquera 70 points» -Jimmy Waite
«C'est pas évident de choisir un joueur parce qu'il est Québécois»
«L'important c'est d'avoir une chance que ce soit au repêchage ou par après»
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
En ondes jusqu’à
En direct
75