Aller au contenu
Palais de Justice

Une pénurie de main-d'oeuvre qui inquiète

Une pénurie de main-d'oeuvre qui inquiète
/ La Presse Canadienne
0:00
16:12

Le manque de constables spéciaux et d'agents correctionnels au palais de justice de Trois-Rivières a entraîné la libération d'un homme qui faisait l'objet d'un mandat d'arrestation, hier. 

Or, il n'y avait pas assez de constables pour maintenir les services. 

Un problème de plus en plus récurrent selon Franck Perales, président du Syndicat des constables spéciaux du gouvernement du Québec.

« À Trois-Rivières on est presqu'à 50% de nos effectifs, on apprend au compte goûtes des départs des constables, j'ai appris qu'il y en avait 3 qui allaient partir.

Abonnez-vous à l’infolettre du 106.9 Mauricie!Abonnez-vous à l’infolettre du 106.9 Mauricie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Vous aimerez aussi

Plus avec Michel Gaucher

Bernard Drainville de retour en politique : Ce qu'ils ont dit
Groupe Proaxion dévoile son nouveau siège social et vise les sommets
Développer l'avenir avec des maisons ancestrales?
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Musique
En direct
En ondes jusqu’à 00:00