Aller au contenu
Un festival de nouveautés 2022

Au volant de sept produits BMW en sept heures

Au volant de sept produits BMW en sept heures
BMW Alpina B8 2022
Auto123.com

Thermal, Californie - Depuis quelques années, BMW procède périodiquement à des journées d’essais à différents temps de l’année, des moments où il est possible de mettre à l’épreuve plusieurs bolides. Dans le cadre de notre métier, c’est le genre de journée rêvée.

Et pas parce qu’on a l’occasion de s’amuser au volant de véhicules somme toute agréable à conduire. Bien sûr, l’agrément ajoute au plaisir. Mais plutôt, c’est l’occasion de s’installer au volant d’une poignée de modèles lors de la même journée, ce qui est intéressant. Parfois, ils ne nous sont pas accessibles ici ou on ne peut les inscrire à notre horaire.

Bref, l’occasion de refaire ses notes et d’effectuer quelques comparaisons. Ainsi, lors de ma plus récente visite au centre de performance de BMW, située à Thermal, en Californie (région de Palm Springs), j’ai pu maximiser le temps mis à ma disposition pour faire l’essai de plusieurs modèles.

En gros, je me réservais une heure avec chacun ; le temps de le récupérer, de l’enregistrer à la sortie, de faire quelques photos et de le guider environ 45 minutes sur la route. Voici ce que cette journée, qui a notamment permis de conduire de nouveaux modèles, a donné.

Shopicar.com, 100% en ligne, magasinez votre voiture, achetez en ligne et on vous livre au Québec!

1 — BMW M5 CS (168 852 $)

BMW M5 CS 2022

Ma journée s’est amorcée sur les chapeaux de roues, c’est le cas de le dire, car en arrivant à l’endroit où étaient garés les véhicules disponibles pour les essais, une M5 CS était non réclamée. J’ai donc profité de l’occasion pour me glisser à son bord. Pour les non-initiés, la version CS est la plus puissante de la famille M5. Avec 627 chevaux, elle éclipse la M5 Competition qui en propose 617. Sous le capot, un V8 biturbo de 4,4 litres est à l’animation. Le 0-100 km/h ? Il est annoncé à 3 secondes seulement.

Ai-je besoin de vous dire que les accélérations sont ahurissantes ? En fait, ça dépasse l’entendement. Une Chevrolet Chevette avec un V8, voilà pour imager le caractère violent de la chose. Et parce qu’on est à l’aube de 2022, la magie de l’électronique fait qu’on colle au bitume comme si les pneus étaient recouverts de velcro. C’est jouissif, c’est une évidence, mais après quelques accélérations folles, on revient vite à la réalité. Au quotidien, voilà un modèle qui entretient les frustrations. Impossible à exploiter sur nos routes.

BMW M5 CS 2022 BMW M5 CS 2022, écusson BMW M5 CS 2022, poignet de porte

2 — BMW X3 M Competition (93 952 $)

BMW X3 M Competition 2022

Les VUS X3 M et X4 M profitent de petites retouches pour 2022. Une grille légèrement élargie, des feux retouchés, de nouvelles jantes de 21 pouces plus légères, les modifications sont subtiles, mais l’ensemble demeure agréable pour l’œil. Une version M est au menu, mais aussi une variante M Competition, celle essayée. Elle a vu son couple grimper de 37 livres-pieds pour en atteindre 479. La puissance est demeurée la même à 503 chevaux, la folie pour ce qui demeure un VUS à vocation familiale.

Cependant, pour ceux qui carburent à la performance et qui souhaitent le côté pratique d’un utilitaire, le X3 M offre le meilleur des deux mondes. Son caractère demeure très sportif et le fait que 100 % du couple produit peut être envoyé à l’arrière ajoute à son tempérament joueur. Au volant, on n’a jamais l’impression de piloter un VUS tellement les qualités athlétiques du modèle défient les lois de la physique. Et, ma foi, la suspension ajustable fait que le confort est quand même appréciable. Il est vrai que la Californie propose de belles routes…

BMW X3 M Competition 2022, trois quart arrière BMW X3 M Competition 2022, calandre BMW X3 M Competition 2022, feu

3 — Mini Cooper S décapotable (35 390 $)

Mini Cooper S décapotable 2022

Oui, il y avait toute une panoplie de produits Mini sur place et j’ai aussi profité de l’occasion pour refaire connaissance avec quelques modèles, à commencer par cette version S sans toit fixe de la Cooper. La puce essayée profitait d’une boîte manuelle à six rapports, ce qui ajoute au plaisir de guider cette chose. Rappelons que la version S profite d’un moteur 4-cylindres turbo de 2 litres, lequel propose 189 chevaux et 207 livres-pieds de couple avec ce produit.

Différentes choses se sont bousculées dans ma tête lors de ma courte reconnaissance des environs du Centre de performance de BMW. D’abord, que la Mini s’était endimanchée au fil des générations. Voilà un peu plus de 20 ans que BMW l’a fait renaître, mais le caractère unique des premières créations n’est plus.

Grosso modo, le modèle a pris près de 200 kg en 20 ans. Il est aussi un peu plus long et plus large.

Cependant, le plaisir au volant est toujours là et puisque ça se perd à travers l’industrie, la Mini demeure un jouet intéressant. Et pourquoi pas en version décapotable puisqu’on doit penser à un véhicule plus pratique pour le quotidien ?

À voir aussi : Essai de la Mini John Cooper Works cabriolet 2022 : la racoleuse

À voir aussi : Essai de la Mini Cooper S 5 portes 2022 : une formule qui fonctionne encore

Mini Cooper S décapotable 2022, trois quarts arrière Mini Cooper S décapotable 2022, capot, phare Mini Cooper S décapotable 2022, poignet de porte

4 — BMW M3 (84 300 $)

BMW M3 2022

Un peu plus tôt cet été, j’ai eu l’occasion de conduire, le temps d’une journée, une M4 que notre collègue Vincent Aubé avait à l’essai. L’occasion était donc belle d’aller comparer les choses au volant de la cousine, de l’originale en fait, la M3. Et d’autant plus que la M4 testée était pourvue d’une transmission automatique à huit rapports. Là, la M3 qui m’attendait profitait d’une boîte manuelle à six engrenages. Au menu, 473 chevaux et 406 lb-pi de couple.

Au volant, un thème est revenu, comme avec la M5 CS, comme avec le X3 M Competition, ainsi que la Cooper S. Autant l’agrément est présent et la puissance offerte est très généreuse, il est impossible de ne pas penser que la pureté n’est plus la même. Une M3 des années 80, 90, voire de la génération qui s’est étendue jusqu’en 2005 offrait ce petit quelque chose marqué par la pureté. Oui, les performances sont ahurissantes aujourd’hui, mais le plaisir n’est pas supérieur à ce qu’il était. Tout ça donne matière à réflexion.

BMW M3 2022, arrière BMW M3 2022, écusson BMW M3 2022, coffre

5 — BMW Alpina B8 (159 900 $)

BMW Alpina B8 2022

Pour ma cinquième randonnée, j’ai eu envie de quelque chose de différent, surtout qu’après le repas du midi, l’idée d’une session violente sur route était moins attrayante. J’ai donc jeté mon dévolu sur l’Alpina B8, la version qui offre le nec plus ultra lorsqu’il est question d’un produit BMW. Et avec la 8, qui repose au sommet de la hiérarchie, on a droit au summum.

Les modifications apportées par Alpina à l’extérieur de la B8 sont subtiles. La berline profite de plus grandes prises d’air à l’avant, d’un diffuseur noir à l’arrière et d’un petit aileron greffé au coffre, auquel s’ajoute un logo Alpina. Les jantes et les pneus sont spécifiques et proposent un design à 20 rayons, le tout sur une jante de 21 pouces qui est chaussée de gommes Pirelli personnalisées et réglées spécifiquement pour cette Alpina.

Sous le capot, Alpina retouche à son tour la mécanique V8 biturbo de 4,4 litres, plaçant la puissance à 612 chevaux, entre celle de la M8 (600) et de la M8 Competition (617). À bord, le confort est amélioré avec quelques surfaces plus nobles et une touche de cristal, mais ce n’est rien de renversant par rapport aux autres moutures de la Série 8.

Au volant, ce qui impressionne le plus, c’est l’équilibre proposé par ce monstre. Autant le confort est princier, autant le modèle voit son châssis agir en champion lorsqu’on pousse la machine. D’une si grosse bête, c’est plutôt fascinant. L’Apina B8 voit son tirage être limité et considérant son prix plus élevé, c’est un pensez-y-bien. Elle s’adresse vraiment à celui qui veut une Série 8, mais qui ne trouve pas de compromis entre une version de base, une M8 ou une déclinaison Gran Coupe.

BMW Alpina B8 2022, phare BMW Alpina B8 2022, intérieur BMW Alpina B8 2022, calandre

6 — BMW Série 2 2022 (56 950 $)

BMW Série 2 (M240i) 2022

La voiture qu’il était nécessaire d’essayer lors de cette journée, c’était la nouvelle génération de la Série 2 coupée. D’ailleurs, un essai complet de ce modèle vous attend sur notre site. Et concernant la variante M240i xDrive mise à l’épreuve, la même qui va arriver en concession au début de 2022, elle a tout pour réconcilier celui qui trouve que BMW s’est éloignée de sa mission première au cours des dernières années, soit le plaisir de conduire.

Avec la Série 2 coupée, on retrouve tout ce que l’on souhaite du pilotage d’une BMW. La direction est incisive et la puissance livrée va au-delà de nos espérances à 382 chevaux. La boîte automatique à huit rapports qui gère le tout (malheureusement la seule) fait un travail de moine, ne laissant paraître aucun travers lorsqu’elle est sollicitée. Et le plus impressionnant, j’aborde la chose dans l’essai complet, c’est le freinage ; du gros calibre.

À voir aussi : Photos de la BMW M240i Série 2 coupée 2022

BMW Série 2 (M240i) 2022, avant BMW Série 2 (M240i) 2022, trois quarts arrière BMW Série 2 (M240i) 2022, intérieur

7 — Mini Cooper SE (40 990 $)

Mini Cooper SE

Enfin, un petit exercice nous attendait avec la version électrique de la Mini Cooper, la SE. Concrètement, une épreuve sur un petit circuit aménagé avec cônes, une façon de tester les capacités routières de la voiture, tout en ayant l’occasion de mesurer de façon répétée à quel point le couple est toujours présent lorsqu’on en a besoin avec un véhicule électrique ?

Au-delà du plaisir vécu, l’occasion a été belle de redécouvrir cette puce tout électrique qui conserve l’essence même de la conduite d’une Mini. Vraiment, on se plaît au volant de ce modèle dont le seul défaut est l’autonomie limitée à 183 km. Comme les représentants de la compagnie nous le mentionnaient sur place, la très grande majorité des propriétaires de Mini ont plus d’un véhicule et parcourent bien moins de 75 km par jour. Pour eux, ce n’est pas un enjeu. On veut bien, mais dans ce cas, il faudrait peut-être revoir la gamme de prix. On dit ça comme ça…

À voir aussi : Essai de la Mini Cooper SE 2021 : 3 portes, 1 moteur électrique, 0 moteur à essence

Mini Cooper SE, profil Mini Cooper SE, intérieur Mini Cooper SE, calandre avec écusson

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En ondes jusqu’à 18:30
En direct
75