Aller au contenu
Émission spéciale sur le départ de Marc Bergevin

Les réactions à chaud du grand ménage du département hockey du Tricolore

Les réactions à chaud du grand ménage du département hockey du Tricolore
Photo: Vitor Munhoz / NHLI / Getty Images

Au cours d’une émission spéciale suivant le congédiement de trois des membres les plus importants de l’administration des Canadiens de Montréal, Mario Langlois a discuté des premières réactions et des prochaines étapes qui se mettront en branle dès les prochains jours chez le Tricolore.

Marc Bergevin, Trevor Timmins et Paul Wilson se retrouvent donc sans emploi, alors que le propriétaire Geoff Molson a annoncé par la même occasion l’arrivée de Jeff Gorton comme vice-président exécutif, opérations hockey.

Selon Mario Langlois, l’un des points tournants entourant la fin du règne de Marc Bergevin aura été la réaction de l’ex-directeur général des Canadiens à savoir s’il avait encore du plaisir à diriger le Tricolore, lui qui avait roulé des yeux démontrant une certaine exaspération. Pour l’animateur des Amateurs de sports, cette réaction aurait fait réfléchir Geoff Molson et aurait pu faire partie des raisons pour lesquelles Bergevin n’a jamais reçu de prolongation de contrat.

Selon notre collaborateur Stéphane Waite, Marc Bergevin n’était plus l’homme qu’il avait connu à Chicago ou à ses débuts avec les Canadiens.

0:00
10:07

«Il était très réservé, moins patient, il avait beaucoup moins de plaisir et ça paraissait. Ce n’est peut-être pas de la faute de Marc, mais avec les défaites de l’équipe et sa situation personnelle qui était lourde autour de l’équipe, ça a été une année très difficile pour l’équipe hockey. Je crois toutefois et je redis qu’il est encore l’un des très bons directeurs généraux dans la Ligue nationale.»

Stéphane Waite souligne d’ailleurs qu’il est persuadé que Marc Bergevin retrouvera un poste de directeur général dès qu’il souhaitera faire un retour dans le monde du hockey

0:00
6:56

Du côté de notre analyste Dany Dubé, la descente aux enfers s’est entamée dès cet été, avec la sélection de Logan Mailloux.

0:00
17:32

«Ceux qui l’ont mal conseillé dans ce dossier-là… ils sont partis! [...] La plus grande faiblesse des Canadiens, c'est qu'il n'y a pas d'arrimage entre la détection du talent et le développement du talent! Ça passe peut-être par une académie... ça doit être au coeur des décisions des Canadiens de Montréal.»

Selon Dany, les gens qui oeuvrent déjà dans l'administration du hockey seront les gens qui seront considérés pour le remplacement de Marc Bergevin, mais notre analyste s'est dit extrêmement surpris par le choix de Jeff Gorton pour conseiller Geoff Molson. Selon lui, un homme comme Stéphane Quintal aurait d'ailleurs été une personne tout indiquée pour ce poste.

0:00
16:54
0:00
9:01

Déclaration de Marc Bergevin

Quelques minutes après l’annonce de son congédiement, Marc Bergevin a fait parvenir un communiqué de presse qu’il a rédigé. En voici un extrait:

«Faire ses adieux à une organisation telle que le Canadiens de Montréal n'est pas chose facile. Je veux quitter l'organisation de la même façon que j'y suis entré... c'est-à-dire avec beaucoup de fierté. S'il y a un mot qui me vient à l'esprit en ce moment, c'est "merci". […]Ces dernières années ont été riches en émotions et en apprentissages. Vous avez été aux premières loges de mon parcours à la tête de l'organisation. Je ne vous apprendrais rien en vous disant que ce parcours n'a pas été un long fleuve tranquille et que par moment on aurait cru être dans un bon épisode de téléséries. Malgré les embûches, l'organisation que j'ai dirigée, avec beaucoup de passion, s'est toujours relevée. Pour ma part, chaque expérience, bonne ou mauvaise, a fait de moi un meilleur dirigeant. […] C'est avec la tête bien haute et avec des souvenirs impérissables que je quitte mon poste de directeur général des Canadiens de Montréal. Je souhaite à cette organisation et à mon successeur le meilleur des succès possibles pour l'avenir.»

Vous aimerez aussi

0:00
11:49

Plus avec Mario Langlois

«C'est pas évident de choisir un joueur parce qu'il est Québécois»
«Safarir» à la radio ce samedi dès 21h
«On a sélectionné tous les joueurs qu'on voulait» -André Tourigny
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Jeffrey tout l'été
En ondes jusqu’à 11:00
En direct
75