Aller au contenu
Les conservateurs critiquent la vaccination obligatoire aux Communes

«J’ai l’impression qu’il y a des gens qui sont fortement anti-vaccin dans leurs rangs»

«J’ai l’impression qu’il y a des gens qui sont fortement anti-vaccin dans leurs rangs»
PC

Dès le 22 novembre, tous les députés fédéraux devront être adéquatement vaccinés pour siéger à la Chambre des communes et avoir accès aux autres édifices de la colline parlementaire. 

Cette mesure s’appliquera aux 338 députés fédéraux, mais également aux adjoints parlementaires, aux employés de la Chambre des communes, aux membres de la Tribune de la presse parlementaire, aux visiteurs, entrepreneurs et consultants. 

«C’est pour donner un milieu de travail qui est sécuritaire le plus possible pour tout le monde. Quelque part, il faut montrer l’exemple. Les vaccins fonctionnent, ils sont sécuritaires. C’est comme ça qu’on va vaincre la pandémie»

«On demande cet effort aux employés fédéraux. Alors, on serait mal placé comme parlementaire, comme élu, de dire : ‘’faites ce que je dis et pas ce que je fais’’. Cette décision est supportée par la grande majorité des partis en Chambre»

Les conservateurs s’opposent à cette règlementation

Il a toutefois été impossible pour Patrick Lagacé de discuter avec des députés conservateurs québécois pour comprendre leur opposition, puisqu’ils n’étaient pas disponibles pour une entrevue. 

«Les conservateurs jouent aux cachottiers depuis quelque temps. Ils ne disent pas quels candidats ont été vaccinés, une dose ou deux doses. J’ai l’impression qu’il y a des gens qui sont fortement anti-vaccin dans leurs rangs. Ça doit brasser pas mal» 

Vous aimerez aussi

Plus avec Patrick Lagacé

On souligne le départ imminent de notre collègue chroniqueuse Thérèse Parisien
Chronique américaine insolite : Des nouvelles de Willow Biden
«J'ai tellement aimé qu'elle souhaite mettre les joueurs en lumière!»
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Jeffrey tout l'été
En ondes jusqu’à 11:00
En direct
75