Aller au contenu
Ryan Poehling

«On voit les outils, mais il manque le coffre!» -Maxim Lapierre

«On voit les outils, mais il manque le coffre!» -Maxim Lapierre
Photo: 98.5 Sports

L’absence de Carey Price en ce début de saison est la raison de l’arrivée de Samuel Montembeault au sein de l’organisation des Canadiens de Montréal.

Alors qu’on se questionne toujours sur la durée de l’absence du gardien numéro un de l’équipe, il appert que Jake Allen devra relever ses manches et prendre la relève pour un certain moment.

Aux yeux de Maxim Lapierre, ce n’est inquiétant, car Allen, en plus d’avoir très bien fait l’an dernier, a eu à jouer le rôle de gardien numéro plus tôt dans sa carrière dans la LNH.

«Jake Allen, sans être un "A" comme gardien de but a déjà tenu le fort avec Saint-Louis et était quand même solide avant l’arrivée de Jordan Binnington. C’est un gars qui était très très bon avec les Blues. Il ne volait pas de match, mais c’est un gardien qui dans une structure défensive était capable de faire les arrêts clés.»

Soutenant qu'il est aussi enthousiaste par l'arrivée de Montembeault, Lapierre rappelle que c’est maintenant à la défensive de se resserrer pour protéger leurs gardiens afin de ne pas répéter le genre de performance de mardi contre les Leafs.

Selon Guillaume Latendresse, la différence réside aussi dans la capacité de Carey Price à corriger les erreurs de ses coéquipiers par des arrêts importants.

«La grosse différence, c’est que Carey Price, les problèmes défensifs, il va te les corriger par un arrêt. Tandis qu’avec des gardiens comme Allen et Montembeault, tes carences défensives vont paraître parce qu’ils vont le donner le but. Elle est là la différence entre un gardien de l’élite de la Ligue nationale, un vrai numéro un et un gardien que lorsque tu lui donnes beaucoup d’opportunités, il va en donner.»

La situation de Ryan Poehling

Alors que le camp d’entraînement de Ryan Poehling a laissé bien des observateurs sur leur appétit, il aura vraisemblablement la chance de commencer la saison avec le Canadien.

Malgré qu’il n’ait pas été mauvais lorsqu’on a fait appel à ses services, Poehling ne semble pas avoir trouvé sa chaise dans la LNH.

«Ça doit commencer par lui. Il doit trouver son identité. Ce qu’il veut apporter aux Canadiens de Montréal. Quand tu le vois sur la patinoire, tu ne sais pas ce qui se passe dans sa tête. Tu ne te dis pas que Poehling a décidé de brasser ce soir ou qu’il veut patiner avec la rondelle ou qu’il veut aller se positionner devant le filet. On n’a aucune idée c’est quoi son identité. On voit les outils, mais comme on dit souvent, il manque le coffre!»

Écoutez l’entretien des gars de La Poche Bleue avec Mario Langlois aux Amateurs de Sports.

Vous aimerez aussi

Plus avec Mario Langlois

«Un joueur complet, mais je ne pense pas qu'il marquera 70 points» -Jimmy Waite
«On a sélectionné tous les joueurs qu'on voulait» -André Tourigny
«Si tu n'es pas confiant, tu n'es pas préparé et tu n'as pas de plan!» -St-Louis
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Droit Devant avec Guy Massé
En ondes jusqu’à 15:00
En direct
75