Aller au contenu
Omnium Banque Nationale

L'analyse des joueuses canadiennes par Sylvain Bruneau

L'analyse des joueuses canadiennes par Sylvain Bruneau
Rebecca Marino et Leylah Annie Fernandez
Minas Panagiotakis/Getty Images

Longtemps entraîneur personnel de Bianca Andreescu, Sylvain Bruneau est désormais le chef de file des professionnelles au sein de Tennis Canada.

En compagnie de l'animateur Yanick Bouchard aux Amateurs de Sports, Bruneau fait le point sur les prestations des représentantes du pays à l’Omnium Banque Nationale avant les rencontres de jeudi soir.

Classée au 220e rang de la WTA avant le tournoi, Rebecca Marino a causé deux surprises en disposant de joueuses nettement mieux classées qu’elle avant de s’incliner jeudi, en matinée.

Rebecca Marino : « J’ai beaucoup de respect pour cette fille qui a eu des moments difficiles dans sa carrière de tennis. Plus récemment, c’est une blessure qui l’a tenu à l’écart du jeu, avant la COVID-19.

« Elle tente de faire un retour et elle est très sérieuse, très ambitieuse avec ses projections de résultats. Un tournoi comme elle a eu cette semaine à Montréal, ça va juste lui apporter la confiance nécessaire. Elle va prouver ce qu’elle est capable de faire sur le terrain.

« C’est une fille qui a beaucoup de hargne. Elle a un énorme service et elle a une frappe très lourde en fond de terrain. Elle a un bon gabarit. C’est sûr que son rang (220e) ne reflète pas sa valeur sur le terrain. Je la vois progresser dans les prochaines semaines. »

Bianca Andreescu dispute le tournoi canadien – qu’elle a remporté en 2019 – et dans les prochaines semaines, elle sera aux Internationaux de tennis des États-Unis et à Indian Wells (reprogrammé). Trois tournois qu’elle a gagné en 2019. Jusqu’à quel point le tournoi canadien va l’aider en vue du U.S. Open?

Bianca Andreescu : « Bianca a besoin d’aller chercher des matchs. De remporter des matchs. Elle carbure à l’émotion. C’est sûr que ça serait bien de faire le plein avant les Internationaux des États-Unis. Elle sait qu’elle a beaucoup de points à défendre, même s’il ne faut pas tomber dans ce piège-là. »

Leylah Annie Fernandez a perdu dès le premier tour en simple, avant de remporter un match de double avec Marino et de s’incliner au tour suivant. 

Leylah Annie Fernandez : « C’est l’expérience qui rentre. C’est la première fois qu’elle jouait vraiment un match comme ça sur le central dans le tableau principal à Montréal. Elle a seulement 18 ans. Ça fait partie de l’expérience qu’elle doit apprendre. »

Vous aimerez aussi

Plus avec Yanick Bouchard

Retraite pour David Lemieux: «C'est difficile, je fais ça depuis l'âge de 9 ans»
Tennis | Félix doit «aller chercher des points cette semaine» -Hélène Pelletier
CF Montréal | «Les bonnes équipes trouvent une façon de gagner» -Jeremy Filosa
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Droit Devant avec Guy Massé
En ondes jusqu’à 15:00
En direct
75