Aller au contenu
Couvre-feu

Des exemples de contrevenants pour le moins bizarres

Des exemples de contrevenants pour le moins bizarres
Marie-Laurence Delainey
98.5

Mis à part quelques exceptions, les premiers soirs du couvre-feu ont été respectés par une forte majorité de Québécois en fin de semaine.

Par contre, quelques centaines de personnes se sont fait prendre à l'extérieur par les policiers après 20 heures et sans raison valable.

La police de Montréal a indiqué qu'elle avait remis un total de 185 constats d'infractions pour non-respect du couvre-feu.

Pour sa part, la Sûreté du Québec a affirmé qu'elle avait distribué plus de 150 constats seulement dans la soirée de samedi.

L'amende prévue au décret en cas de violation du couvre-feu peut aller de 1000 à 6000 dollars.

Si plusieurs ont voulu défier la nouvelle règlementation, Marie-Laurence Delainey a constaté plusieurs autres exemples de contrevenants pour le moins bizarres.

« Des gens ont dit aux policiers qu'ils n'avaient pas de cellulaire, donc qu'ils n'avaient pas eu l’alerte nationale. Des personnes ont dit qu'ils n'avaient pas le câble et qu'ils n'étaient pas au courant qu'il y avait maintenant un couvre-feu au Québec... »

« Des personnes se sont prêté le chien du voisin, à tour de rôle, pour pouvoir prendre leur marche. Le policier passe une fois, il voit un couple avec un bouvier bernois; il passe une autre fois et aperçoit un autre couple avec le même chien... Un autre a essayé de se faire passer pour un livreur Uber, mais quand le policier lui a demandé d’ouvrir le sac qui était vide avec un lunch seulement pour lui. »

Vous aimerez aussi

Plus avec Marie-Laurence Delainey

Certains individus ont trouvé des excuses pour ne pas respecter le couvre-feu
Encore une fois, des amateurs de voitures modifiées se rassemblent illégalement.
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Jeffrey tout l'été
En ondes jusqu’à 11:00
En direct
75